Secteur de l’eau et de l’assainissement au Bénin : La revue sectorielle...

Secteur de l’eau et de l’assainissement au Bénin : La revue sectorielle prévue pour le 23 juin prochain

0
PARTAGER

Attendue chaque année pour faire le bilan et partager les perspectives du secteur, la revue sectorielle eau et assainissement se tiendra du 23 au 24 juin 2016. La rencontre de cette année 2016 se déroulera dans une ambiance particulière marquée par le Nouveau départ et l’affaire PPEA2 qui plane sur le secteur depuis l’année dernière.

C’est avec un parfum de la rupture et du Nouveau départ que les acteurs du secteur de l’eau et de l’assainissement se retrouveront la semaine prochaine pour le rendez-vous annuel. Déjà, dans le cadre de la préparation de cette revue, comme il est de coutume, la pré-revue a eu lieu le mercredi 8 juin 2016. Elle aura permis de faire le point des structures ayant envoyé leurs rapports. Du point fait par les membres du Groupe sectoriel Eau et Assainissement (GSEA), on retient que toutes les structures ont envoyé leur rapport à savoir la Direction Générale des Ressources en Eau (DGRE), la Direction Nationale de la Santé Publique (DNSP), la SONEB. On note aussi que le Cadre de Concertation des Acteurs Non Etatiques de l’Eau et de l’Assainissement (CANEA) invité pour la première fois à partager sa contribution au cours de la revue, a aussi envoyé son rapport. Tout est donc fin prêt pour que la prochaine revue sectorielle, version Nouveau départ, se tienne.

Pour tous les acteurs du secteur, la présence du nouveau ministre en charge de l’eau, Dona Jean-Claude Houssou à cette revue, sonnera comme un signe du nouveau départ. Parce que tout simplement, ils ont longtemps regretté l’absence des ministres précédents aux revues annuelles, lesquels étaient plus engagés sur les questions de l’énergie.

Par ailleurs, l’affaire PPEA2 planera sur cette revue à un moment où le nouveau régime a pris en main cette affaire qui a ébranlé le secteur de l’eau. Avec la présence souhaitée du ministre, espérons que des annonces soient faites pour rassurer le monde du secteur de l’eau quant à la reprise de ce programme dont les impacts sur les populations sont bénéfiques.

Alain TOSSOUNON (Coll.)

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE