Second tour de la présidentielle : Koupaki ou la rupture confirmée

Second tour de la présidentielle : Koupaki ou la rupture confirmée

0
PARTAGER

Avec 5,85% des suffrages exprimés au premier tour, Makandjou Pascal Irénée Koupaki est devenu avec ses compagnons du Rassemblement Nouvelle Conscience l’une des forces politiques majeures du Bénin. Le chantre de la Nouvelle conscience n’a eu le soutien d’aucune force politique actuelle, ni celui de ceux qui sont connus comme étant les grands électeurs. En face, chacun des 4 premiers eu besoin de toute une batterie de soutien pour en arriver là.

L’un des axes de la campagne de PIK pour cette élection a été la Rupture. Rupture pour aller vers un renouveau des valeurs. Cet engagement pour la rupture, il l’a confirmé en intégrant la coalition pour la rupture, un regroupement d’une dizaine de candidats à l’élection présidentielle du 06 mars dernier.

Même si les actes qui devraient consacrer l’existence effective de cette coalition n’ont pas été formalisés, cette coalition n’en reste pas moins un cadre d’orientation pour le choix que pourra opérer le candidat de la nouvelle conscience.

Dans la déclaration qu’il a rendu public ce 08 mars, il indique d’ailleurs sans le dire formellement que ce cadre s’il reste soudé sera le lieu du choix et des options pour le second tour.

Il faut préciser que en dehors de Lionel Zinsou, les candidats les plus représentatifs au regard des tendances livrées par la CENA sont membres de cette coalition pour la rupture.

Par ailleurs l’un des soutiens de PIK à cette présidentielle, le professeur Albert Tévoédjrè a invité chacun des candidats appelé à reporter les suffrages pour le second tour à tenir compte de la volonté du peuple exprimé en soutenant largement les candidats ayant appelé à la rupture.

Et si la coalition pour la rupture manquait le consensus ?

Il ne faut cependant pas occulter l’éventualité que la coalition pour la rupture n’arrive pas à parler d’une seule voix. Dans ce cas, les 5,85% de vague jaune vont constituer un élément pertinent de négociation pour Pascal Irénée Koupaki. Les deux candidats en lice pour le second tour devront alors chacun y aller de leurs propositions pour le convaincre que le Bénin Apprenant, entreprenant et innovant dont il rêve peut se faire avec lui.

Cell/Com PIK

DÉCLARATION DE PIK APRÈS PUBLICATION DES TENDANCES PAR LA CENA

Béninoises, Béninois, mes chers compatriotes…

La CENA a annoncé les grandes tendances issues du scrutin du 6 mars dernier. Ces tendances nous créditent de 5,85% des suffrages. Pour les conditions épiques dans lesquelles nous avons travaillé et pour la campagne exemplaire que nous avons menée, pour le bonheur partagé au contact intime de nos compatriotes à travers toutes les communes du pays, je voudrais dire sincèrement merci à mes compagnonnes et compagnons. Mes chers amis, vous pouvez être fiers du travail que vous avez abattu avec Courage, Foi et Abnégation pendant tout ce temps. Et vous pouvez me croire, je suis vraiment fier de vous.

Je voudrais également remercier du fond du cœur, tous nos compatriotes qui ont compris l’impératif de la Nouvelle Conscience et qui nous ont témoigné leur confiance.

A l’occasion de ce scrutin, notre peuple a, une fois encore, démontré sa maturité et réaffirmé son attachement au processus démocratique.

Aussi voudrais-je féliciter toutes les institutions, les partenaires de notre pays, les forces armées béninoises, les médias et toutes les personnes qui y ont contribué.

Enfin, je voudrais remercier Dieu et les mânes de nos ancêtres pour leur assistance permanente.

En ce moment où l’opinion se demande comment se passera la suite du processus, je veux réitérer que je suis un homme de parole, un homme loyal. Et que par conséquent, ma conduite à venir sera conforme aux aspirations du peuple béninois.

Vive la Démocratie!
Vive le peuple béninois!
Vive le Bénin de l’Unité et du Travail !
Je vous remercie.
Pascal Irénée Koupaki
Cotonou, le 08 mars 2016

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE