Second Tour de la Présidentielle : Koupaki et ses soutiens en rangs...

Second Tour de la Présidentielle : Koupaki et ses soutiens en rangs serrés

0
PARTAGER

(Le Rnc bientôt, un parti politique)
La salle bleue du palais des Congrès, était, jeudi 10 mars 2016, pleine comme un œuf. A ce lieu, Pascal Irénée Koupaki avait donné rendez-vous à sa base pour échanger sur le choix du candidat à soutenir au second tour du scrutin présidentiel. Ce candidat qui est en phase avec les idéaux de la Nouvelle conscience.

«Il nous faut former avec nos adversaires d’hier, mais partenaires d’aujourd’hui, une union citoyenne en vue d’opérer une rupture avec le système de gouvernance actuel dont tout le monde observe les effets pervers». C’est en ces termes que Pascal Irénée Koupaki a déclaré son implication dans le second tour de l’élection présidentielle de 2016.Serein, revigoré, déterminé à poursuivre sa lutte pour le renouvellement des valeurs, il a estimé que l’enjeu est de taille. «La configuration que nous offre le second tour de la présidentielle n’est pas facile», a-t-il révélé. Mais, face à cette configuration, «nous ne resterons pas de simples spectateurs, nous devons jouer notre partition en tant qu’éclaireurs des routes nouvelles. Nous nous prononcerons», va-t-il faire savoir. Déjà, de concert avec ses compagnons, le chantre de la Nouvelle conscience a clamé sa fidélité à la coalition de la rupture. «Fidèle à notre engagement au sein de la coalition de la rupture d’avant le premier tour de l’élection présidentielle, je nous demande de resserrer nos rangs…», a-t-il dit. Son critère de choix se fondera, à l’en croire, sur la seule nécessité de préserver les valeurs républicaines ; celles d’un peuple libre qui décide par lui et par lui seul.«Le pouvoir pour le pouvoir ne m’intéresse pas. Mais le pouvoir pour le service du peuple», s’est-il justifié. Sorti cinquième avec 5,85% des suffrages exprimés lors du premier tour du scrutin présidentiel, Pascal Irénée Koupaki n’en est pas pour autant découragé.Il reste en effet, convaincu, que la route sera peut être longue mais qu’elle conduira à la victoire. Profitant de la séance participative d’hier, Koupaki, a confié que bientôt, le Rnc deviendra un parti politique.

Cyrience KOUGNANDE

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE