Second tour de la présidentielle de 2016 au Bénin : Bruno Amoussou...

Second tour de la présidentielle de 2016 au Bénin : Bruno Amoussou et l’UN appellent à voter Patrice Talon

0
PARTAGER

« Patrice Talon est le candidat de l’Union fait la Nation. Il est aussi le candidat unique des forces de la rupture. Pour le 20 mars prochain, nous devons voter et faire voter Patrice Talon». C’est la substance de ce qu’on peut retenir de la conférence de presse animée hier mardi 15 mars 2016 au Chant d’oiseau de Cotonou par les responsables de l’Union fait la Nation qui avaient à leur tête le Président Bruno Amoussou.

Dans une déclaration liminaire lue par le Président Antoine Kolawolé Idji, l’Union fait la Nation a exprimé son immense satisfaction et ses félicitations à l’ensemble des béninois, en particulier aux 70 % et plus d’entre eux qui ont voté pour les candidats de la rupture. « En procédant comme ils l’ont fait, les Béninoises et les Béninois ont récompensé l’Union fait la Nation pour la constance de son engagement démocratique », a souligné l’ancien Président de l’Assemblée Nationale du Bénin. Poursuivant ses propos, l’honorable Kolawolé Idji s’est surtout félicité du succès de la stratégie de l’Union fait la Nation qui a permis d’éviter le KO annoncé. Cette stratégie, a-t-il poursuivi, rend la victoire possible dès lors que les forces de la rupture resserrent leurs rangs et parviennent à engager de nouvelles couches sociales dans le combat pour un nouveau départ.

Pour le Président Idji, l’heure est en tout cas venue pour que les militants de l’UN, ses sympathisants, les patriotes et tous les démocrates béninois se mobilisent pour s’opposer à toutes tentatives d’intimidation ou de fraude et à construire, par un travail sans relâches le 20 mars prochain, la victoire qui va libérer le peuple béninois puis lui ouvrir des perspectives nouvelles et prometteuses.

Pas de triomphalisme

L’Union fait la Nation ne boude pas le plaisir de savourer sa victoire. Mais pas dans le triomphalisme. Les propos du Président Bruno Amoussou invitent d’ailleurs à être rassurants, mais vigilants. « …Ceux qui ont fait l’addition savent là où cela conduit. Nous considérons la campagne du second tour plus que celle du premier tour…Nous invitons tout le peuple béninois à considérer que rien n’est encore totalement gagné. Nous avons empêché la réalisation du K.O annoncé. C’est un grand pas franchi. Maintenant, nous devons nous battre avec toutes nos forces comme si c’était le premier tour…Nous ne devons pas occulter les velléités de fraudes puisque c’est le 20 mars prochain que nous allons construire l’avenir du Bénin en votant et en faisant voter Patrice Talon », a déclaré le Président Bruno Amoussou qui s’est réjoui de la contribution qu’apportent déjà les militants de l’Union fait Nation à la victoire finale de la coalition de la rupture.

Déclaration liminaire

Chers amis de la presse,

Mesdames, Messieurs, Bonsoir !

Merci d’avoir répondu à notre invitation

Merci, encore une fois, de votre accompagnement régulier, de cet accompagnement si nécessaire à la bonne marche et à la consolidation de notre démocratie.

Le 06 Mars dernier, le peuple béninois s’est prononcé librement en toute responsabilité. Le 1ertourde l’élection présidentielle s’est déroulé dans le calme, dans la paix. La force et l’engagement des béninoises et des béninois ont ainsi permis de déjouer toutes sortes de manœuvres dilatoires et sournoises dont l’objectif perfide était d’empêcher la tenue des élections : blocages dans la fabrication et la distribution des cartes d’électeur, diffusion des rumeurs alarmistes distillant la peur et l’insécurité, discours enflammés du chef de l’Etat en campagne de façon permanente, etc… Malgré tout cela, le peuple est sorti massivement et a voté avec discipline, consciencieusement et pour les orientations et les mots d’ordre qu’elle a donnés.

Merci à la CENA et à tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à l’organisation plus qu’honorable de ces élections.

L’UN tient à exprimer ici, son immense satisfaction et ses félicitations à l’ensemble de nos compatriotes, en particulier aux 70% et plus qui ont voté pour les candidats de la rupture. En procédant comme ils l’ont fait, les Béninoises et les Béninois ont récompensé l’Union fait la Nation pour la constance de son engagement démocratique.

Merci à tous les candidats pour leur comportement responsable.

A présent, la Cour Constitutionnelle a parlé. Le K.O impossible qu’on avait annoncé et brandi comme un terrible épouvantail n’a finalement été qu’un tigre en papier.

Un second tour, inévitable, opposera le candidat de la rupture Patrice TALON, au candidat de Yayi Boni, M. Lionel ZINSOU, le candidat de la continuité dans la descente aux enfers de notre pays.

L’UN salue et remercie particulièrement les candidats Sébastien AJAVON, Abdoulaye Bio TCHANE, Pascal Irénée KOUKPAKI, et tous les autres, d’être restés fidèles au peuple et au camp de la rupture.

Grâce à leurs choix courageux et dignes, l’horizon s’éclaircit pour notre pays. Il y a déjà une immense ferveur populaire et comme un air de libération, dans nos villes et nos villages ;

L’UN se félicite du succès de sa stratégie. Elle a permis d’éviter le K.O annoncé. Elle rend la victoire possible dès lors que les forces de rupture resserrent leurs rangs et parviennent à engager de nouvelles couches sociales dans le combat pour un nouveau départ.

Oui, Patrice TALON est le candidat de l’Union fait la Nation.

Oui, Patrice TALON est désormais le candidat unique des forces de rupture.

Aussi, L’UN appelle-t-elle ses militants, ses sympathisants, les patriotes et tous les démocrates béninois à se mobiliser dès maintenant pour s’opposer à toutes tentatives d’intimidation ou de fraude et à construire, par un travail sans relâche, le 20 Mars prochain, la victoire qui libère le peuple et lui ouvre des perspectives nouvelles et prometteuses.

Un peuple uni ne peut pas être vaincu !

Enfants du Bénin debout !!!

Cotonou, Chant d’oiseau, le 15 Mars 2016

Les conseils du Médiateur de la République aux candidats en lice

La Cour Constitutionnelle a tranché. Le second tour de la course à la succession de Boni Yayi au Palais de la Marina opposera le dimanche 20 mars 2016 les candidats Lionel Zinsou et Patrice Talon. Fidèle à sa mission de promoteur de la paix et de la bonne gouvernance, M. Joseph Gnonlonfoun, Médiateur de la République à inviter chacun de ces deux rescapés du premier de la présidentielle de 2016 à convier leurs militantes et militants, leurs partisans, à adopter au cours de la campagne un langage de paix et d’unité nationale. Il leur a rappelé qu’aux termes des dispositions de l’article 2 alinéa 1er de la Constitution du 11 décembre 1990), « La République du Bénin est une et indivisible, laïque et démocratique ». Par ailleurs, il a attiré l’auguste attention des deux candidats sur le fait que la plus belle victoire sera, pour eux, d’avoir recours aux voies constitutionnelles et légales, chaque fois que de besoin. Lire ci-dessous les lettres qu’il leur a adressées.

A

N° /MR/DC/SG/SP-C

Monsieur Lionel ZINSOU

Candidat au second tour de l’élection présidentielle de mars 2016.

Cotonou

Objet : Appel à la PAIX.

Monsieur Lionel ZINSOU

La Cour Constitutionnelle vient de couronner vos efforts à cette étape de la compétition électorale en vous proclamant apte au second tour.

Je me dois de vous dire tous mes respects, toute ma considération et mes sincères félicitations.

A cette phase, commence une dure et ultime campagne électorale que je souhaite digne et responsable. Elle nécessitera encore plus une attitude de grande vigilance face aux provocations. Des actes de profonde tolérance doivent être posés face à des déballages intempestifs, et à des attaques personnelles.

Vous êtes appelé à diriger demain une nation fragile, soucieuse de son développement, une nation hostile à la violence qui est toujours la marque d’un échec face au dialogue.

Aussi, m’apparaît-il judicieux de vous inviter, Monsieur Lionel ZINSOU, à convier vos militantes et militants, vos partisans, au cours de la campagne à adopter un langage de paix, d’unité nationale, car notre Pays : « La République du Bénin est une et indivisible, laïque et démocratique » (Article 2 alinéa 1er de la Constitution du 11 décembre 1990).

Je voudrais particulièrement attirer votre auguste attention sur le fait que la plus belle victoire sera, pour vous, d’avoir recours aux voies constitutionnelles et légales, chaque fois que de besoin.

En vous en souhaitant bonne réception, je vous prie de recevoir, Monsieur Lionel ZINSOU, l’assurance de ma considération très distinguée.

Joseph H. GNONLONFOUN

Magistrat

A

N° /MR/DC/SG/SP-C

Monsieur Patrice TALON

Candidat au second tour de l’élection présidentielle de mars 2016.

Cotonou

Objet : Appel à la PAIX.

Monsieur Patrice TALON

La Cour Constitutionnelle vient de couronner vos efforts à cette étape de la compétition électorale en vous proclamant apte au second tour.

Je me dois de vous dire tous mes respects, toute ma considération et mes sincères félicitations.

A cette phase, commence une dure et ultime campagne électorale que je souhaite digne et responsable. Elle nécessitera encore plus une attitude de grande vigilance face aux provocations. Des actes de profonde tolérance doivent être posés face à des déballages intempestifs, et à des attaques personnelles.

Vous êtes appelé à diriger demain une nation fragile, soucieuse de son développement, une nation hostile à la violence qui est toujours la marque d’un échec face au dialogue.

Aussi, m’apparaît-il judicieux de vous inviter, Monsieur Patrice TALON, à convier vos militantes et militants, vos partisans, au cours de la campagne à adopter un langage de paix, d’unité nationale, car notre Pays : « La République du Bénin est une et indivisible, laïque et démocratique » (Article 2 alinéa 1er de la Constitution du 11 décembre 1990).

Je voudrais particulièrement attirer votre auguste attention sur le fait que la plus belle victoire sera, pour vous, d’avoir recours aux voies constitutionnelles et légales, chaque fois que de besoin.

En vous en souhaitant bonne réception, je vous prie de recevoir, Monsieur Patrice TALON, l’assurance de ma considération très distinguée.

Joseph H. GNONLONFOUN

Magistrat

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE