Second tour de la présidentielle de 2016 : Ajavon déclare son soutien...

Second tour de la présidentielle de 2016 : Ajavon déclare son soutien à Talon

2
PARTAGER

Dans la foulée de la signature de l’accord au sein de l’alliance de la rupture, Sébastien Ajavon a fait une déclaration hier lundi 14 mars 2016 à la Marina hôtel dans laquelle il rend officiel son soutien à Patrice Talon.

Dans cette déclaration, Sébastien Ajavon a d’abord situé ses électeurs sur la conduite à tenir au second tour. Il a renouvelé son engagement à respecter les clauses retenues par les composantes de la coalition de la rupture. Il a remercié tous ceux et toutes celles qui lui ont accordé leurs suffrages au premier tour. Ce qui, selon ses propos, témoigne de la grande estime et de la grande audience dont il bénéficie auprès des Béninois. Après, il a expliqué que c’est après une large consultation de ses militants et sympathisants et à l’issue d’une concertation avec ses partenaires politiques qu’il a pris la résolution d’accompagner son alter ego, l’opérateur économique Patrice Talon, pour la victoire du peuple sur les partisans de la continuité. Ajavon a alors appelé les électeurs qui lui ont accordé leurs suffrages au premier tour à voter massivement pour Patrice Talon pour la restauration des acquis démocratiques. «Nous avons le devoir de sauver ce pays de l’abîme ; de sortir sa jeunesse de la précarité en lui donnant de l’emploi. Pour ce faire ; il s’impose à nous la nécessité d’opter résolument pour un ordre nouveau et donc d’opérer un virage vers la rupture que nous prônons.

Oui, il nous faut rompre avec l’ordre ancien qui n’assure pas à ce peuple ; une croissance accélérée. Voilà pourquoi ; après réflexion et analyse (…), après avoir mesuré la portée du choix à faire entre le candidat de la continuité et celui de la rupture, après consultation de mes partenaires politiques et de ma base, j’ai décidé d’appeler à voter monsieur Patrice Talon pour le second tour», a déclaré Sébastien Germain Ajavon. « (…) Nous allons vaincre la fatalité », a-t-il conclu.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE