Scrutin présidentiel du 06 mars : Porto-Novo a voté dans le calme

Scrutin présidentiel du 06 mars : Porto-Novo a voté dans le calme

0
PARTAGER

Marc KOSSOU

Les opérations de vote devant aboutir à la désignation du prochain président de la République ont effectivement démarré hier, dimanche 6 mars 2016 tôt dans la matinée. Depuis 7 heures 30 minutes, la majorité des postes de votes sont opérationnelles. À l’école maternelle de Dowa-centre, un centre de vote situé dans le 5ème arrondissement, tous les sept postes de vote ont effectivement démarré les opérations. Populations, agents de bureaux de votes, observateurs des organismes de la société civile, représentants de la Cour Constitutionnelle, et représentants des différents candidats sont aussi présents aux niveaux des différents postes de votes. Les premiers votants aux niveaux de ces postes de vote ont mis les premiers bulletins dans les différentes urnes autour de 07heures 30 minutes. Mais il a été relevé quelques irrégularités. En effet, les agents des postes de vote ne maîtrisent pas tellement les subtilités de ce scrutin. Ils sont souvent relevés (rappeler à l’ordre) par les électeurs; l’encre indélébile utiliser pour le vote n’en est pas réellement une. Au Collège d’enseignement général les Cocotiers, la plupart des bureaux de vote ont aussi vite démarré. Non loin de là, au complexe scolaire Bon Pasteur, le premier votant a mis le bulletin dans l’urne à 12 h 30mn. A certains postes de vote, les agents de la Cena (ceux qui s’occupent de l’effectivité du scrutin) sont confus en ce qui concerne la durée de vote de ce scrutin. En dehors de ces irrégularités relevées, il faut souligner que pour le compte de cette présidentielle, la Cena a innovée. En effet, tous les agents de bureaux de vote sont drapés de chasubles jaunes et les présidents de bureaux de votes portent les chasubles blanches. Tout ceci s’est déroulé sous les patrouilles de la police nationale. Ainsi s’est déroulé le processus de désignation du remplaçant de Boni Yayi dans la ville Capitale.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE