Scrutin du 06 mars / La transparence dans le choix des électeurs :...

Scrutin du 06 mars / La transparence dans le choix des électeurs : une exigence

0
PARTAGER

Appelant à voter pour Patrice Talon, Denis da Conceiçao Courpotin, franco-béninois exige des institutions en charge des élections des efforts concertés pour une transparence des votes.

Cinq ans après notre alerte en septembre 2010, le Président de la République du Bénin a fait l’exploit de maintenir le pays dans le mensonge et le chaos avec des institutions de la République et un Gouvernement qui décaissent vite quand les fonds du Trésor public profitent à la mafia mais incapables tous d’organiser des élections à bonnes dates en mettant à la disposition des électeurs des cartes d’électeur de manières transparentes et équitables sur toute l’étendue du territoire national. Pour promouvoir le respect de la justice béninoise je voudrais dire à ceux qui prétendent que le choix du sortant est le meilleur, qu’ils se trompent. L’or de perma et les intérêts liés à l’uranium du Niger ne doivent pas occulter la paix et le mieux vivre des filles et fils du Bénin. Notre jeune démocratie doit rester pour l’Afrique et le monde une référence. C’est pourquoi nous invitons les électeurs à prendre les cartes d’électeur, se rendre aux urnes et voter massivement pour le candidat Patrice Talon qui veut reconstruire le Bénin et améliorer les relations du Bénin avec tous les pays du monde dans un partenariat gagnant gagnant !!! La sécurité de notre peuple dépend de l’Armée béninoise qui a des officiers et sous officiers compétents et respectueux des lois de la République. Aucune force extérieure ne viendra nous imposer par la force un homme battu dans les urnes. La transparence dans le choix des électeurs béninois pour l’élection du prochain Président de la République est une exigence démocratique que nous invitons à être respectée tant par la communauté nationale qu’internationale. Merci à tous les pays qui nous aident à veiller à la protection et la surveillance des votes et des résultats issus des urnes. Nous ne vendrons pas nos âmes, parce que notre peuple souffre d’une mauvaise gouvernance depuis 10 ans. Nous ne sommes pas tous cupides au point de changer d’avis de façon désinvolte après avoir dénoncé et combattu les dérives dictatoriales du régime. Ensemble dénonçons et marchons pour arrêter les complots diaboliques de nos dirigeants et compatriotes préjudiciables à l’avenir de notre pays.
C’est la seule manière de faire échec aux vastes complots qui se trament au sein de la République du Bénin contre notre peuple en refusant par nos votes de nous associer à cette triste mascarade.

Yayi Boni n’a pas d’amour pour le Bénin

Face au bilan qui montre que la justice Béninoise est bafouée par le chef de l’Etat Boni Yayi qui n’a pas d’amour pour ce pays qu’il a retrouvé en paix grâce au Père de la Démocratie et de la Conférence des forces vives de la Nation le feu Président de la République Mathieu Kérékou, nous dirons non aux dictateurs qui font de la violation des dispositions de nos lois, des accords et des traités internationaux un jeu malsain qui n’honore point notre jeune démocratie. Un chef de l’Etat qui refuse de reconnaitre des sentences des décisions de justice de son pays et des juridictions communautaires de façon éhontée et cherche à nous imposer avec sa mafia un successeur se trompe de pays et de peuple !
Personne ne peut se prendre pour l’héritier détenteur du titre foncier du territoire béninois !!!
La Cour constitutionnelle en lien avec le gouvernement doit faire la lumière sur les commanditaires des interdictions de meetings en période électorale avec violences à cause d’un préfet ignorant des règles et obligations de la loi 2013 _06 du 25 novembre 2013 du code électoral dont l’application ne doit souffrir d’aucune injustice. Toutes les institutions de la république doivent sanctionner tous ceux qui portent atteinte au bon déroulement de cette période des quinze jours de campagne pour éviter de faire dégénérer la colère des militants qui ternira encore l’image des organisateurs de cette échéance importante et l‘image de notre pays dans le monde.

Pourquoi devons nous tous voter Patrice Talon dès le 06 mars 2016 au Bénin ?

- Patrice Talon est l’homme de la vraie rupture avec la mauvaise gouvernance. C’est le patriote béninois qui veut servir son pays et restaurer le mieux vivre ensemble grâce à sa sérénité et à sa compréhension de la démocratie participative, avec une Cour constitutionnelle nouvelle qui n’aura pas la liberté de violer en toute impartialité la vérité des urnes contre des milliards porteurs de malheurs !!!
- Patrice Talon veut mettre, à travers la réalisation de son projet de société, son talent au service des filles et fils du Bénin pour un Nouveau départ dès le début du quinquennat 2016 – 2021. Promotion de notre agriculture et de tous les secteurs. Mettant ainsi fin au culte de la personnalité, au régionalisme, à la délation avec la libre circulation de tous.
- Patrice Talon a la volonté d’aider notre pays à vaincre la fatalité, car vous avez les compétences avérées pour participer à la relance rapide de notre développement.
- Patrice Talon, Président de la République améliorera la confiance entre le Bénin et tous les pays du monde afin que des investisseurs viennent s’installer dans notre pays, participer à son développement dans le respect des règles internationales sans torpiller les opérateurs économiques nationaux.
- Patrice Talon assurera la promotion d’un système de santé performant et respectueux de l’éthique et de la vie des béninois quel que soit leur rang social.
- Patrice Talon travaillera à restaurer l’espoir dans le cœur des jeunes et des moins jeunes par la création d’emploi et la promotion des services dans notre pays, au carrefour de l’Afrique de l’Ouest, du centre …
- Patrice Talon aura à cœur de redonner la force et la valeur de notre diplomatie en la débarrassant de ceux qui par incompétence ou compromission altèrent son image et en font quelque fois un simple service de renseignements du chef de l’Etat pour porter atteinte à la tranquillité des béninois de la diaspora qui ne sont pas des griots d’un pouvoir chancelant.
- Patrice Talon parviendra à redonner force et grandeur à notre pays
• En faisant de notre capitale une belle ville historique et gardienne du respect de notre emblème : Fraternité – Justice – Travail.
• En assurant la répartition et l’installation de nouveaux départements et leurs chefs-lieux effectifs en concertation avec la majorité des partis politiques et des groupes civils et sociaux
• En Installant toutes les juridictions primaires prévues par la loi pour rendre la justice plus accessible à tous les citoyens.
• En mettant en place une gestion méthodique et rationnelle de l’entretien des infrastructures du pays.
- Patrice Talon par l’ensemble de ses initiatives transformera le Bénin en terre d’accueil et de liberté avec un fonctionnement de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la communication respectueux des acquis de notre constitution de Février 1990.
- Enfin, comme aucun béninois n’est détenteur et propriétaire du titre foncier du Palais de la Marina, Patrice Talon quittera ses fonctions de Président de la République et de Chef de l’État béninois dès la fin de son mandat parce que respectueux du peuple et de ses engagements.

Pour dire, comme un peuple digne, non à la Poutinisation du pouvoir au Bénin : « terminer le second et dernier mandat présidentiel pour être premier ministre et cinq ans après se représenter, Non ». C’est pour quoi il nous reviendra à imposer la méthode : je vote, je reste pour suivre et veiller aux décomptes réels des suffrages à la clôture des bureaux de vote.
Pour éviter l’abus de procuration nous invitons la Cour Constitutionnelle du Bénin à interdire les procurations fantaisistes en autorisant seulement celles qui sont conformes aux Article 88, 89, 90, 91, 92 et 93 de la Loi 2013 – 06 du 25 novembre 2013 :
« Peuvent exercer leur droit de vote par procuration les électeurs appartenant à l’une des catégories ci-après énumérées, retenus par des obligations hors du centre de vote où ils sont inscrits :
- les agents des forces armées, de sécurité publique et plus généralement les agents publics légalement absents de leur domicile au jour du scrutin ;
- les personnes qui établissent que des raisons professionnelles ou familiales les placent dans l’impossibilité d’être présentes sur le territoire national le jour du scrutin ;
- les malades hospitalisés ou assignés à domicile ;
- les grands invalides et infirmes.
- le mandataire doit jouir de ses droits électoraux et inscrit sur la même liste électorale que le mandant. `
- Procuration légalisée par les autorités administratives compétentes et consulaires avec des permanences pendant la période électorale.
- Chaque mandataire ne peut utiliser qu’une seule procuration qui sera estampillée par un membre du bureau de vote. »
Pour rendre ces votes possibles, il est urgent de rendre disponibles les formulaires de procurations règlementaires 15 jours avant le jour du scrutin.
La Céna et la Cour constitutionnelle ont la lourde responsabilité de respecter et de faire appliquer rigoureusement les différentes étapes pour montrer la bonne foi de transparence dont le peuple à soif.
Le Président du Cos-Lépi Ahouanvoébla qui sans la crainte de la colère du peuple parlait de réaliser un Ko a été déchargé ; nous espérons qu’au niveau du Cnt, tous les efforts utiles répondront aux attentes des compatriotes de la Diaspora et de tous les électeurs du Bénin d’être en possession des cartes d’électeur avant le jours du scrutin.
Une centralisation et mise sous scellés des cartes non distribuées avec constats d’huissiers de justice. La veille citoyenne contre la fraude est en marche.
Vive la Démocratie

Vive la République du Bénin

Denis da Conceiçao Courpotin

Expert en santé publique

Franco-Béninois

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE