Accueil Politique

Révision de la constitution : Talon appelle les députes à un consensus autour du projet

0
PARTAGER

La cérémonie de presentation de voeux au Chef de l’Etat vendredi dernier a été fort simple mais de haute portée en messages de part et d’autres. Un retour sur la réponse de Patrice Talon aux voeux des presidents d’institutions portés par Adrien Houngbédji montre qu’il s’agit clairement d’un appel pour la concrétisation des réformes constitutionnelles et politiques.

Après plus d’un quart de siècle d’expérimentation de la constitution béninoise qui a révélé ses tares, il urge de la reviser pour espérer asseoir un développement parfait et harmonieux. C’est fort de cet état de chose que le Président de la République Patrice Talon a inscrit en lettre d’or la révision de la constitution comme une priorité de son “mandat de transition”. Sachant que la constitution prévoit elle-même les conditions de sa revision, le Chef de l’Etat , bien que tenant au projet comme la prunelle de ses yeux, n’a pas voulu passer outre le canevas prévu. Ainsi, il sait qu’il ne peut que s’appesantir sur la représentation nationale. Le Parlement reste alors un maillon incourtournable dans le processus. C’est pourquoi, au cours de son adresse aux presidents d’institutions de la République , il a laissé entendre: «…il nous faut un consensus facile dans les réformes. Et le Bénin a toujours donné la preuve du consensus ». Ainsi c’est une invitation à une adhesion telle, celle obtenue à la célèbre Conférence des forces vives de la Nation de février 1990 au PLM Alédjo.

En clair, cette adresse va d’abord à l’endroit des députes qui receveront ,dans quelques semaines selon nos sources, le projet de réformes constitutionnelles pour examen et adoption. Adrien Houngbédji et son auguste Assemblée ont maintenant la balle dans le camp et sont responsables devant l’histoire. Compte tenu de l’enjeu, il s’agira de mettre sous boisseau les intrigues politiques et d’opter pour l’avenir de la Nation. Ce “consensus facile” dont les Béninois ont le secret, est souhaité dans toutes les réformes donc meme celles non constitutionnelles. Une certitude, c’est parceque la majorité des Béninois aspire aux réformes qu’elle a porté à la magistrature suprême Patrice Talon, le candidat qui a les réformes comme maître mot de son projet de société. Les représentants du peuple n’ont qu’a exprimer le souhait de leurs mandant.

Manfoya HOUNGUE

aCotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here