Retour de la dictée dans l’enseignement primaire: Le gouvernement Talon opte pour...

Retour de la dictée dans l’enseignement primaire: Le gouvernement Talon opte pour le relèvement du niveau de la langue française des apprenants (Gage d’un avenir intellectuel du Bénin)

0
PARTAGER

L’enseignement et la pratique de la dictée, une discipline scolaire supprimée il y a quelques années compte tenu de la mise en pratique du nouveau programme, Approche Par Compétence (APC) fait son come-back dans l’enseignement primaire avec quelques retouches et modifications afin de l’adapter aux exigences de l’heure.

C’est par la note circulaire N• 1800/MEMP/DC/SGM/DAF/INFRE/DIIP/DEP/SP que l’exercice de la dictée dans les enseignements primaires revient dans l’exécution du programme d’étude en vigueur dans les écoles béninoises. L’avènement et la mise en pratique du nouveau programme d’étude dénommé APC avait écarté cet exercice de la dictée qui a causé, à n’en point en douter, la baisse du niveau des apprenants béninois. Cette mise à l’écart de la dictée qui n’a jamais été supprimée selon la note circulaire, a pour conséquence l’indigence du vocabulaire des écoliers et surtout l’indécence de leur expression écrite tant décriées par les concitoyens béninois. La dictée qui ne sera donc pas une matière, sera un exercice à pratiquer et sur lequel seront évalués les apprenants tant dans les évaluations sommatives que formatives.

Comme le reconnait tout acteur du système éducatif, la dictée est l’exercice le plus complet dans la simple mesure où, à travers elle, l’enseignant peut apprécier le niveau d’acquisition des connaissances en grammaire, en conjugaison, en vocabulaire et en orthographe de l’apprenant. Pour donc mener à bien cette mesure qui sera pratiquée du Cours d’Initiation (CI) au Cours Moyen deuxième année (CM2), des instructions ont été données par le ministre en charge de l’enseignement Maternel et primaire, Karimou Salimane, aux directeurs concernés avec un calendrier précis de déroulement de cette activité scolaire. La mesure entre en vigueur dès la reprise des classes en octobre pour le compte de la rentrée scolaire 2016-2017.

Josaphat FINOGBE

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE