Retard dans le retrait des cartes d’électeurs: Le coup de gueule du...

Retard dans le retrait des cartes d’électeurs: Le coup de gueule du candidat Sébastien Germain Ajavon

0
PARTAGER

Dans le processus du scrutin présidentiel reporté du 28 février 2016 au 6 mars 2016, figure en bonne place la distribution des cartes d’électeur. Six tables et bancs vides annoncent l’évènement. La distribution des précieux sésames donnant droit aux urnes. Constat triste, amer et désolant : aucune trace des agents chargés de l’accomplissement de cette mission régalienne de très haute importance.

Arrivé sur les lieux, il s’exprime : « c’est un constat désolant qu’à trois semaines de l’élection dans notre pays, les cartes d’électeur ne sont encore pas délivrées. Mieux, on nous demande de venir retirer les cartes et il n’y a personne pour les donner. Je prends le peuple à témoin que le président Yayi Boni par-delà la responsabilité de tout ce qui se passe. On ne se laissera pas faire. On ne peut pas gérer un pays comme cela ; nous avons toujours payé des impôts pour qu’on soit mieux traité. Mais ce que nous sommes en train de voir est très grave. Si le président Yayi Boni veut embraser le pays, ils en prendront la responsabilité. Voilà dix ans de gestion pour rien, aucune élection à bonne date. En 2011, on a voté sans connaitre exactement le nombre d’électeurs. On n’a pas eu de liste crédible. Ils sont en débandade et s’apprêtent à faire la même chose maintenant. Ils savent que le peuple a déjà choisi son candidat et ils ont peur. Ils sont en train de faire du cafouillage mais le peuple se lèvera comme un seul homme et les mettra en déroute. C’est évident que c’est contre moi qu’ils agissent puisque c’est notre fief. Ils sont en train de nous conduire dans un phénomène que nous ne pourrons pas gérer. Attention, on se tait tout le temps mais on ne se taira pas toujours. Il faudrait que le chef de l’Etat prenne toutes les dispositions pour que les cartes soient délivrées. Les gens veulent exprimer leur vote et on les empêche de le faire. Chacun sera responsable face à l’histoire.

Après ce coup de gueule, Sébastien Germain AJAVON a été invité en début d’après-midi pour retirer sa carte suite certainement à une suspension provisoire du mouvement de grève observé par les agents distributeurs des cartes.

F.M.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE