Renseignements et cabinet militaire du chef de l’Etat : Les hommes de Yayi...

Renseignements et cabinet militaire du chef de l’Etat : Les hommes de Yayi toujours aux commandes

2
PARTAGER

A la Présidence de la République du Bénin, Patrice Talon est le seul chef. Mais autour de lui, ce sont des hommes de main de l’ancien chef de l’Etat, Yayi Boni qui sont encore là, toujours en action comme si le pouvoir n’avait pas changé de main. C’est le constat fait au niveau du cabinet militaire de la Présidence.

Le Cabinet militaire de la Présidence de la République n’a pas encore été touché. Les nominations qui s’opèrent, jusque-là au palais de la Marina n’ont pas visé les hommes en uniforme, à part la Garde républicaine où l’on a remarqué le changement du commandement en toute discrétion. Evidemment, on ne peut pas changer tous les éléments qui composaient la Garde républicaine, mais des sources proches du Palais nous ont indiqué que de nouveaux hommes sont en formation depuis quelques semaines pour intégrer la Garde républicaine et renforcer surtout la garde du président de la République. A la direction du cabinet militaire, c’est le Colonel Abou Issa qui est toujours en poste, même s’il est moins sollicité par l’actuel chef de l’Etat. Ses collaborateurs sont aussi là, mais visiblement désœuvrés. Un usager du cabinet militaire a même rapporté que ce qui occupe le quotidien des patrons de cette maison, c’est plutôt le dossier du nouvel avion présidentiel. Sinon que chacun attend la décision du nouveau patron pour se sentir à l’aise et se remettre véritablement au travail.

A la Direction des services de liaison et de la documentation (Dsld), c’est le même constat. Il est vrai que c’est un service technique. Mais il est animé, pour la plupart, par des hommes proches du régime au pouvoir. Ceux qui sont là en ce moment sont ceux que Yayi Boni avait placés avant de partir. A ce niveau d’ailleurs, certains observateurs estiment que le chef de l’Etat doit accélérer les choses. C’est au niveau de cette direction qu’il y a les renseignements généraux de la Présidence de la République. Laisser le contrôle de ce service aux mains de gens ayant combattu l’élection du régime actuel est une grave erreur. Pour ceux qui ne le savent pas, c’est le service des renseignements qui a été le bras armé de Yayi Boni depuis 2010 en matière de communication. Non seulement, ce service communiquait autour des actions du chef de l’Etat, mais il était aussi et surtout le laboratoire des gros montages contre les adversaires du pouvoir défunt. Peut-être même que le plus gros montage contre le candidat Patrice Talon en période électorale pour l’opposer au peuple béninois est parti de la Dsld. Cette maison appelée, entre-temps, petit palais, a été transformée officieusement en Cellule de communication où défilaient chaque jour, des responsables d’organes de presse proches du pouvoir défunt. A ce jour, c’est le gendarme Enock Laourou qui est toujours aux commandes. Des hommes avertis du domaine doutent même de la qualité des informations que ce service va fournir à l’actuel chef de l’Etat. Mieux, on se demande aussi si les relations entre Patrice Talon et l’actuel patron des renseignements de la Présidence vont permettre d’obtenir un bon résultat.

L’état-major général des armées tremble

Loin du Cabinet militaire du chef de l’Etat, il y a l’état-major général des forces armées béninoises qui a besoin d’un toilettage. L’actuel patron des armées est presqu’à la fin de sa carrière militaire, et la guerre est déjà ouverte entre les officiers pour sa succession. Va-t-il partir avant le 1er octobre 2016, date de son admission à la retraite ? Seul le président de la République peut le dire. Mais dans le rang des militaires, trois noms circulent. Il s’agit du Général Laurent-Cocou Amoussou, adjoint au chef d’état-major général et des Colonels Bachabi et Adjaho, respectivement chef d’état-major de l’armée de terre et adjoint au Cémat. Nos sources annoncent que le président de la République prend son temps pour faire la surprise.

Abdourahmane Touré

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

  1. VOUS NOUS FAITES HONTE CHER MONSIEUR. LETAT EST AVANT TOUT UNE CONTINUTE.VOUS PARLEZ COMME SI LE BENIN SORTAIT DUNE GUERRE REMPORTEE PAR TALON. YAYI AVAIT FINIT SON MANDAT ET TALON A GAGNE LES ELECTIONS. IL NEST PAS DIT QUELQUE PART QUE LE NOUVEAU PRESIDENT DOIT SE DEBARASSER DE TOUS CEUX QUI ONT SERVIT LETAT BENINOIS SOUS YAYI. ET UNE CHOSE AUSSI QUE BOUS IGNOREZ TALON EST RESTE EN AMITIE AVEC YAYI DURANT 8 ANS DONC CERTAINS ELEMENTS AUSSI ONT ETE PLACE ENTRE TEMPS PAR TALON SOUS YAYI

  2. Non mon frère Alabi. dans tous les Etats, le pouvoir discrétionnaire du président lui permet de travailler avec qui il veut dans son cabinet et les différents service sous tutelle de la présidence. C’est cela on appelle l’administration gouvernementale. Yayi avait balayé toute l’administration gouvernementale de Kérékou pour installer le sien. Ce n’est une méchanceté, c’est comme ça cela se passe.

LAISSER UN COMMENTAIRE