Renouvellement des membres du Cos-Lépi: Les noms des députés qui circulent

Renouvellement des membres du Cos-Lépi: Les noms des députés qui circulent

1
PARTAGER

Sauf bouleversement de dernière minute, Simplice Codjo, Gilbert Bagana, Idrissou Bako et Cyprien Togni sont les quatre députés devant représenter l’Opposition parlementaire au sein du Conseil d’orientation et de supervision de la liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi). Quant à la Majorité parlementaire, elle est confrontée à quelques difficultés par endroits dans le choix de ses cinq représentants.

L’Assemblée nationale n’a pu faire connaître mardi 19 juillet la liste nominative des neuf députés devant représenter l’institution au sein du Conseil d’orientation et de supervision de la liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi). La séance plénière tenue à cet effet n'a pas été concluante. Aucune tendance politique à savoir la Majorité parlementaire et l’Opposition concernée n’était prête. Le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Eric Houndété qui a présidé les travaux a fait l’amer constat.

Pour Mathurin Nago intervenant au nom de la Majorité parlementaire, les tractations se poursuivent encore au niveau de son groupe pour retenir les cinq députés qui lui reviennent de droit. Il a demandé au président de céans d’accorder jusqu’au lundi 25 juillet prochain à son entité politique pour harmoniser les positions à l’interne afin d’accoucher facilement la liste. La même trompette est embouchée par le porte-parole de l’Opposition parlementaire composée des députés FCBE et alliés. André Okounlola a fait remarquer également à la plénière que son groupe éprouve quelques petites difficultés pour s’accorder sur le choix de ses quatre représentants. Il suggèrera lui aussi le report de la séance plénière au lundi prochain. Le premier vice-président a accédé à cette suggestion tout en demandant à ses collègues de faire diligences pour qu’à la prochaine séance prévue pour le mardi 26 juillet prochain, ce point de l’ordre du jour soit vidé. Surtout que les neuf nouveaux représentants de l’Assemblée nationale devraient être installés depuis le 1er juillet dernier pour compléter les deux autres membres du Cos-Lépi en l’occurrence le directeur général de l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (Insae) et le directeur national chargé de l’état civil. Plus rien n’étant inscrit à l’ordre du jour, Eric Houndété a levé la séance plénière pour permettre aux députés de poursuivre les tractations politiques. Lesquelles ont d’ailleurs beaucoup évolué du côté de la Minorité parlementaire.

Entente au sein de la Minorité parlementaire

En effet, juste après la séance plénière la Minorité parlementaire s’est retrouvée à huis clos pour harmoniser les points de vue. Des sources bien informées ébruitent que la liste des quatre députés de l’Opposition parlementaire est déjà prête.
Les députés FCBE et alliés auraient décidé de reconduire trois de ses quatre membres à savoir Idrissou Bako, Gilbert Bagana et Simplice Codjo. Quant au quatrième membre qui était Abdoulaye Gounou, la Minorité parlementaire a décidé de le remplacer. A en croire les mêmes indiscrétions, il devra céder son siège au niveau du Cos-Lépi à son collègue Cyprien Togni. La boucle est donc bouclée au niveau de la Minorité parlementaire qui semble être désormais prête pour ce dossier. Mais du côté de la Majorité, les choses semblent se compliquer. Celle-ci aurait de sérieuses difficultés pour choisir ces cinq membres. Tout comme à la Minorité, la tendance qui se dégage semble être la reconduction des anciens députés en l’occurrence Augustin Ahouanvoèbla et Badirou Aguèmon du PRD, Louis Vlavonou de l’Union fait la Nation, Nazaire Sado de la Renaissance du Bénin (ex-membre) et Jérémie Adomahoun représentant le groupe des parlementaires FDU et Alliance Soleil. Mais cette reconduction est fortement contestée par une frange des députés de la Majorité présidentielle. Ces derniers exigent une redistribution des cartes. C’est le cas par exemple du député Wallis Zoumarou, apprend-on, qui réclamerait son positionnement en lieu et place de Nazaire Sado membre du même groupe parlementaire que lui. Ce qui lui aurait marché. La même chose se passe au niveau de l’Union fait la Nation entre Basile Comlan Ahossi et Louis Vlavonou. La même menace plane sur la reconduction du député Jérémie Adomahoun au sein de cet organe qui aura la lourde mission prochaine d’actualiser le fichier électoral devant servir à l’organisation du référendum constitutionnel annoncé pour se tenir avant la fin de cette année.
Tous les regards sont tournés vers la séance plénière du mardi prochain pour voir si la Majorité parlementaire divisée sur la question réussira à colmater les brèches pour sortir les cinq noms.

Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

aCotonou

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE