Accueil Politique

Renonciation du Front citoyen à la marche malgré l’autorisation : Frédéric Béhanzin, l’abandon !

0
PARTAGER

C’était prévisible ! On l’avait dit, le laudateur Frédéric Béhanzin n’a pas le visage à faire trembler les manifestants d’en face, précisément du Front pour le sursaut patriotique. Après avoir appelé à la mobilisation pour  faire échec à la marche du Front pour le sursaut patriotique, le fou du roi devenu “fou de la Rupture“ a très tôt déchanté. Le Porte-parole du Front Citoyen a décidé tôt dans la matinée de renoncer à descendre dans les rues et ce, malgré l’autorisation des marches par le Chef de l’Etat. Il fallait s’y attendre en ce sens qu’il importe de se demander aujourd’hui combien sont-ils, ces militants du Front Citoyen ? Qui voudra encore s’accoquiner avec cet encenseur du régime défunt et qui opte pour un retournement rapide de veste ? Pour beaucoup, la vraie raison du report de la marche n’est liée au risque d’affrontements mais plutôt à l’échec de son plan. En effet, bon nombre étaient encore loin d’être convaincus par ces explications sous-tendant la décision du Préfet Modeste Toboula. Frédéric Béhanzin et sa bande semblent avoir trouvé la bonne formule : permettre à l’autorité préfectorale de disposer d’éléments pour interdire les marches. Ainsi, violant la règlementation en vigueur, le Front Citoyen décide d’adresser sa déclaration de marche au Préfet au lieu du maire. Ceci, par crainte de ne pas recevoir l’autorisation de l’autorité municipale qui avait déjà autorisé celle du Fsp. Cette renonciation de la marche reste un signe d’abandon de l’inconstant Frédéric Béhanzin qui, faut-il le rappeler, risquait de se retrouver seul à marcher. Après avoir renié ses anciens maitres, ceux-là même qui lui ont donné un nom dans la République, Frédéric Béhanzin devrait comprendre que ses singeries d’allégeance sont encore loin de lui offrir une place dans l’entourage du chantre de la Rupture. D’ailleurs, Patrice Talon devrait s’en méfier car il pourrait subir le même sort en 2021. Frédéric Béhanzin devrait également comprendre que la maturité du peuple béninois n’est plus à démontrer aujourd’hui. Parfois, il faut savoir s’arrêter et se construire une image. Affaire à suivre !!!

A.B


Source : Matin Libre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here