Rencontre de l’administration universitaire avec la commission éducation : La crise à...

Rencontre de l’administration universitaire avec la commission éducation : La crise à l’Université d’Abomey- Calavi au cœur des échanges

0
PARTAGER

La présidente de la Commission de l’éducation, de la culture, de l'emploi et des affaires sociales, l’honorable Claudine Prudencio en présence des membres de ladite commission et ce sur instruction du président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji,  a tenu une séance de travail avec l’équipe rectorale et les enseignants de la Flash dans le but de la résolution de la crise à l’Université d’Abomey-Calavi. C’était hier mardi 23 août 2016 au Palais des gouverneurs à Porto-Novo, dans la salle polyvalente de ladite institution.

Etaient présents à la rencontre initiée par le président de l’Assemblée nationale et dirigée par l’honorable Claudine Prudencio, les députés membres de cette structure du Parlement, la ministre de l’Enseignement supérieur Odile Atanasso et quelques membres de son cabinet, les enseignants de la Flash qui constituent le champ de mire dela crise sans oublier l’équipe rectorale dirigée par le vice-recteur. Acette occasion, les enseignants ont donné leur part de vérité sur la crisequi a conduit non seulement au blanchiment de l’année académique 2015-2016 à la Faculté des lettres, arts, sciences humaines (Flash)  de l’Université d’Abomey-Calavi et au renvoi de 23 étudiants. Rien n’est sorti officiellement de cette rencontre, le bout du tunnel pour ce malaise n’est pas pour demain. Cependant, les regards sont tournés vers l’autorité parlementaire qui, la semaine dernière, a reçu un responsable des étudiants pour avoir leur son de cloche.  Il est remarqué que le comportement des étudiants ces dernières années au sein de cette faculté a évolué négativement du fait des interventions des autorités politico-administratives à chaque fois que le malaise survient. A la question de savoir si l’année académique 2015-2016 à la Flash pourrait être sauvée, la réponse reste dubitative puisque matériellement, c’est impossible. Mais de sources dignes de foi, un rapport sera fait à l’autorité parlementaire pour savoir la conduite à tenir quant à la participation de l’institution parlementaire pour le dénouement de la crise.

K.P.


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE