Rencontre d’Abidjan entre Yayi et Talon:La colère de Nicéphore Soglo

Rencontre d’Abidjan entre Yayi et Talon:La colère de Nicéphore Soglo

3
PARTAGER

Il n’apprécie pas la rencontre d’Abidjan. Le président Nicéphore Soglo trouve que Patrice Talon doit se démarquer de Yayi Boni et des chantres de la France Afrique. Il l’a fait savoir hier dès son retour d’Egypte.

L’ancien Président de la république marque son premier désaccord avec le nouveau locataire de la Marina. Nicéphore Dieudonné Soglo trouve que Patrice Talon a mieux à faire que de chercher à faire la paix avec Yayi Boni. Cet ancien Président, rappelle-t-il, n’est pas un exemple dont il faut chercher à gagner l’estime. Le Chef des Houézèhouè, apparemment ulcéré par la rencontre du lundi, trouve que c’est un mauvais rendez-vous. Patrice Talon, affirme-t-il, doit inspirer la rupture en évitant par tous les moyens de s’accoquiner avec Yayi Boni. Pour l’ancien Président et leader des Houézèhouè, cette rencontre est une page noire qu’il faudra vite tourner. « Les femmes du marché de Dantokpa grondent. Le peuple veut la rupture. Patrice Talon ne doit pas chercher à s’accoquiner avec Yayi Boni. Cette rencontre n’a pas sa raison d’être », a-t-il déclaré. La rupture comme modèle prônant la fin des mauvaises pratiques sous le régime doit, selon Nicéphore Soglo, se traduire dans les actes. La rencontre avec Yayi ainsi que la volonté de chercher à faire la paix avec lui traduit, selon Soglo, une manière de s’associer avec celui qu’il appelle le fossoyeur de l’économie nationale, le promoteur de la continuité et des scandales au sommet de l’Etat. Nicéphore Soglo s’y oppose et appelle Talon à se méfier de cette compagnie. L’autre compagnie dont le nouveau Président doit se méfier, ce sont affirme-t-il, les chantres de la françafrique.

Pour Nicéphore Soglo, Patrice Talon accepte une rencontre à Abidjan conduite par des chantres de la françafrique, une idéologie qu’il a lui-même combattue. Son voyage sur Paris, au lendemain de ces échanges, constitue, selon Soglo, une remise en cause et une démarcation de la logique anti-françafrique qu’il a prônée. Nicéphore Soglo appelle le nouveau Président à éviter ces genres de rencontres et se concentrer plus amplement sur les préoccupations du pays. Le délai de grâce, selon Nicéphore Soglo, est très court et il n’aura pas d’excuse. « Il faut que le Président Talon se concentre sur les priorités. Les défis sont grands, les problèmes énormes. Le nouveaux président doit nécessairement s’atteler à répondre aux aspirations de ce peuple qui a mis en lui sa confiance », a-t-il déclaré.

Abdourhamane Touré

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

  1. Le Prsident Nicephore SOGLO ne devait pas parler ainsi. Nous avons besoin d’un pays paisible o les autorits ne sont pas en guerre.

LAISSER UN COMMENTAIRE