Regard critique de Loth Houénou sur la gestion de Patrice Talon

Regard critique de Loth Houénou sur la gestion de Patrice Talon

7
PARTAGER

Trois mois après l'investiture de Patrice Talon comme président de la République, sa gestion fâche déjà. Loth Houénou, président du Parti des valeurs républicaines, s'en fait le porte-voix. Au cours d'une conférence de presse ce jeudi 7 juillet 2016 à la Bourse du Travail à Cotonou, l'initiateur du mouvement "Mercredi noir", a apprécié d'une vive critique le premier trimestre de l'homme du Nouveau départ.

Selon Loth Houénou, Patrice Talon improvise à la tête du pays depuis trois mois, il n'aurait pas encore touché une seule page de son projet de société. C'est sa gestion de certains secteurs comme le coton, le port de Cotonou et la sécurité, qui intéresse particulièrement Loth Houénou. Ce dernier n'apprécie guère le rétablissement de l'Association interprofessionnelle du coton (Aic) comme structure de gestion de la filière coton, le payement d'arriérés à la Société pour le développement du coton (Sodéco). Loth Houénou est convaincu qu'il y a là un conflit d'intérêts parce que Patrice Talon était anciennement impliqué dans ces dossiers en tant qu'opérateur économique.

Sur la situation sécuritaire du pays, Loth Houénou observe que le gouvernement est inactif. L'opposant dénonce le mutisme du gouvernement face à des braquages mortels et lourds de pertes financières. Et quand le ministre de l'Intérieur déclare au parlement que chaque citoyen devrait assurer sa propre sécurité, Loth Houénou est encore plus irrité.

Les questions politiques n'ont pas été occultées par le conférencier. Pour M. Houénou, les réformes politiques et institutionnelles en vue après les travaux de la Commission Djogbénou, ne sont pas les bienvenues parce que non urgentes. Il invite le gouvernement à s'attaquer en priorité aux difficultés quotidiennes de la population.

Mais n'est-ce pas trop tôt de tirer à boulets rouges sur un président en fonction depuis seulement 90 jours ? A cette question d'un journaliste, Loth Houénou répond par un rappel des propos de Patrice Talon lors de son investiture : "Je suis déjà prêt maintenant et tout de suite" (vidéo). Et donc "tout de suite et maintenant, nous sommes prêts à le traquer démocratiquement", réplique trois mois plus tard Loth Houénou.

 

Vincent Agué


ORTB

Commentaires

commentaires

7 COMMENTAIRES

  1. Dans un pays democratique comme le nôtre l’opposition doit exister mais M. Houenou doit comprendre que trois mois ne suffisent pas pour reparer ce qu’on a detruit pendant dix ans

  2. exact..a moins que monsieur soit dans une stratégie a la Agossa qui critique, fait des chantage dans l’espoir d’être inviter a la table

  3. exact, a moins d’être dans stratégie a la AGOSSA..ou dune société civile qui consiste a critiquer, faire du chantage dans l’espoir d’être invité a la table…

  4. j’appuie Ayadjihippolyte. Même un Titan ou un Hercule ne peut résoudre en trois les erreurs et errements cumulés pendant 10 ans. Et il faut bien commencer par un bout. Et tout le monde, sauf les aveugles et les sourds voient et entendent le travail abattu par Talon en peu de temps ( 3 mois ).

  5. c’est vraiment triste pour nous béninois,toutes ces gesticulations pour le ventre.tout le monde connait le but visé en orcherstrant ces théâtres.rassurez-vous mes frères le président TALON est plus intelligent que celui qui est parti pour tomber dans ces petits pièges.

  6. Moi je pense que Mr Houenou va très vite en besogne..trois mois ne suffisent pas pour porté un regard critique sur le bilan du Président Patrice Talon.le nouveau départ ne fait que commencé.

LAISSER UN COMMENTAIRE