Réformes portuaires : 51% favorables au probable retour du Pvi

Réformes portuaires : 51% favorables au probable retour du Pvi

0
PARTAGER

Dernière publication sur ce sondage Avis+ commandité par votre journal, Matin Libre et publié avec des analyses depuis une semaine. Comme nous l’annoncions dans notre parution d’hier lundi, ce sont les réformes portuaires notamment le retour probable du Programme de vérification des importations (Pvi) et la fermeture de la Sttb, qui constitueront le plat de résistance ce jour mardi.

Il faut préciser que le sondage qui a été réalisé via internet (avec un questionnaire à remplir) et par téléphone sur diverses couches de la population (alphabètes comme analphabètes) ; et ce, de façon aléatoire sur un échantillon de 609 personnes mais avec des réponses rapportées proportionnellement à la taille de la population suivant le RGPH4. Le taux de fiabilité est de 95% avec une marge d’erreur de 4%.

Sera-t-il de retour oui ou non ? Après sa suspension par le régime défunt, le retour ou non du Pvi suscite beaucoup de polémiques depuis l’avènement au pouvoir du Patron de Bénin Control Sa. Ceci d’autant plus que pour l’ancien régime, cette réforme était à l’origine de la cherté des produits de premières nécessités, mais surtout  la cause de la  fuite des opérateurs économiques vers le port de Lomé. Sur la question, les Béninois ont leur avis, 51% pensent que ce serait bénéfique pour le Bénin que le Pvi soit de retour. Une majorité de justesse qui contraste avec l’avis des 40% qui sont contre et les 9% qui  trouvent inopportune le retour du Pvi. Si pour ceux qui sont contre, et qui sont surtout dans le rang des cadres et des chefs d’entreprises, cette réforme serait préjudiciable à l’économie nationale parce qu’il s’agit ici de l’intérêt personnel du Chef de l’Etat, c’est le côté emploi qui préoccupe par contre les 51% de Béninois qui sont pour le retour du Pvi. Pour ces derniers, le gouvernement de la Rupture n’a encore créé aucun emploi depuis 7 mois qu’il est là alors qu’il en supprime presque à chaque Conseil des ministres. Le retour du Pvi permettra donc à ceux qui, entre temps, avaient perdu leur emploi de le retrouver et si possible le recrutement d’autres chômeurs. Il faut reconnaître qu’en son temps, le Pvi employait nombre de Béninois qui étaient, selon les informations, bien payés. Cela a sans doute milité en sa faveur de son probable retour. Mais la crainte des 40% des Béninois étant aussi légitime, le gouvernement de la Rupture se doit de la prendre en compte afin que ce programme serve réellement les intérêts de l’économie nationale.

B.H

Carton rouge à Talon pour la fermeture de la Sttb

A la lecture des résultats du sondage quant à l’opportunité ou non de la fermeture de la Sttb, 56% des populations sont contre cette décision du gouvernement. Pendant ce temps, 35% trouvent qu’elle est bonne et opportune contre 9% qui saluent la réforme mais trouve qu’elle est inopportune.

Somme toute, la fermeture de la Société technologique des transports du Bénin est une mauvaise réforme selon plusieurs béninois pour qui cette décision  ralentit et complique les activités au niveau du Port.

Sur les avantages d’une telle fermeture, les avis divergent selon le sexe ; l’âge ou le degré d’instruction.

En effet, pour la plupart, la fermeture de la Sttb sera bénéfique que pour une minorité: c’est-à-dire ceux qui auront en charge les activités de la Sttb. Mieux, le gouvernement en place est plus visé dans les avantages de cette réforme.

J.B.


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE