Réformes politiques et institutionnelles au Bénin:Les propositions des dignitaires à Talon

Réformes politiques et institutionnelles au Bénin:Les propositions des dignitaires à Talon

0
PARTAGER
 

Les dignitaires de culte traditionnel, membres de la congrégation religieuse « Thron Houendonafa » du Bénin n’entendent pas rester en mage des réformes politiques et institutionnelles engagées par le Président Patrice Talon. A la faveur d’une conférence de presse animée, le dimanche 12 juin 2016 à Abomey, au domicile de sa Majesté Blomakpon Blodédji Ahidazan Azansien, président mondial de cette congrégation, ils ont fait des propositions au chantre de « la Rupture » en vue de redonner à la religion endogène ses lettres de noblesse.

« Pendant ces dix années, on a souffert sous le régime défunt. Le pouvoir Yayi a sacrifié le monde vaudou au profit des intérêts égoïstes et inavoués. Il n’a jamais honoré de sa présence la fête des religions endogènes », a déclaré d’entrée sa majesté Blomakpon Blodédji, président du culte « Thron Houendonafa » du Bénin. Après avoir rendu un hommage mérité à Nicéphore Soglo qui, dit-il, a compris qu’il fallait valoriser le patrimoine culturel de son pays natal, en instituant la fête du 10 janvier, il a demandé au Président de la République d’éviter ce mépris que son prédécesseur a toujours manifesté à l’égard des religions endogènes. « L’on ne souhaite pas que cette erreur monumentale soit érigée en règle », a-t-il insisté. Au-delà de la présence physique du chef de l’Etat à chaque célébration des religions endogènes, sa Majesté Blomakpon Ahidazan réclame, au nom de ses pairs, la reconnaissance officielle d’une autre date avant la fin du quinquennat en cours. A l’entendre, cette nouvelle date sera consacrée aux rituels de purification communément appelés « Tokplokplo ». Il s’agira de conjurer les mauvais sorts de nos villes et campagnes histoire de permettre au peuple béninois de se mettre à l’abri des esprits maléfiques. Après avoir dressé le bilan élogieux des actes du nouveau régime pendant ces deux derniers mois de gestion du pouvoir d’Etat, il a demandé au gouvernement de réorganiser la chefferie traditionnelle au Bénin, de distinguer les chefs de culte et les chefs de couvents des rois en vue d’extirper des rangs ceux qui n’ont pas une existence légale. Pour parvenir à cette fin, suggère le conférencier, le gouvernement de Patrice Talon doit inviter les garants de la tradition, les plus représentatifs de chaque entité autour d’une table pour échanger sur ces différentes préoccupations et voir dans quelle mesure les intégrer aux réformes politiques et institutionnelles.

Un carême sur fond de réconciliation

Le second sujet abordé au cours de cette conférence concerne le jeûne des fidèles, adeptes et dignitaires de Thron Houendonafa. Leur mois de carême, qui coïncide avec celui des musulmans, est le tout premier de l’ère de « la Rupture ». Au regard des invectives et des escalades verbales qui ont caractérisé la campagne présidentielle ayant abouti à une alternance au pouvoir, le président mondial de la congrégation Thron Houendonafa a placé ce mois de jeûne sous le signe de la réconciliation. « Qu’au cours de cette période de carême, les frères et sœurs se réconcilient entre eux. Que les querelles intestines, de clochet entre personnes, au sein des ménages, et même dans les rangs sein des responsables religieux et ou politiques soient aplanis. Qu’il n’y ait pas la chasse aux sorcières. », a-t-il recommandé avant de poursuivre. « Le pardon n’est pas synonyme d’impunité. Nous ne disons pas que si quelqu’un a violé les textes de la République ou détourné le denier public qu’il ne soit pas poursuivi. Un citoyen identifié comme tel doit être puni pour servir d’exemple aux autres. Mais qu’on ne fasse pas de règlements de comptes politiques. », a-t-il nuancé. Faisant la genèse du carême du Thron Houendonafa, il a d’abord rappelé que le Thron est d’origine musulmane. C’est à ce titre qu’ils observent le jeûne dans le même mois. Mais ce qui particularise le carême chez les fidèles de Thron est le nombre de séance de prières. « Chez nous, nous ne prions pas cinq fois par jour. Mais Nous jeûnons en nous abstenant de manger de 6 heures jusqu’à 19 heures,heure de prière pour la rupture du jeûne. Tu n’es pas obligé d’aller dans la chapelle de Thron avant de prier », a-t-il souligné. Le carême institué depuis des lustres est un moyen pour les hommes, étant pécheurs, de purger quelque peu leurs peines. A l’issue d’un carême réussi, précise sa Majesté Blomakpon, l’on reçoit une immense grâce. Le jeûne raffermit le don de prière, de guérison et de combat contre les mauvais esprits. « Après le carême, les talismans qui sont fabriqués par un prêtre de culte traditionnel qui a observé les principes du jeûne ont plus de puissance que ceux fabriqués en temps ordinaire », a-t-il témoigné. Pour finir, il a demandé à tous les dignitaires de Thron, de prier pour la Nation et ses dirigeants et de sensibiliser les fidèles sur les bons comportements à avoir lors du carême afin de bénéficier des grâces qui en découlent.

Zéphirin Toasségnitché
(Br Zou-Collines)

Messages

  • Tout domaine bâti ou non ne doit plus être querellé après dix ans à compter de la date de signature de l’autorité. Même si le présumé propriétaire n’a qu’une convention signée par le chef quartier ou village et le Chef d’arrondissement ou le Maire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Offre Spéciale Global Service plus

 
18 juin 2016
Remise en cause des décisions de justice : L’UNAMAB exige du gouvernement l’exécution de l’ordonnance n°76/PT-PN/2016

17 juin 2016
Réformes politiques et institutionnelles:Mandat unique, premier examen choc pour Talon

17 juin 2016
Conseil des ministres du 15 juin 2016:Voici les identités des nouveaux promus

17 juin 2016
Protestation contre la mesure d’immatriculation des motos:Sacca Lafia saute le délai de 30 jours

17 juin 2016
Adoption de la loi sur la fraude douanière:Les inquiétudes de Louis Vlavonou

17 juin 2016
Dettes relatives aux obsèques de Mathieu Kérékou:Le député Koussonda demande des explications au gouvernement

16 juin 2016
Mouvement mercredi noir:Les initiateurs en panne d’inspiration

16 juin 2016
Haute Cour de Justice et crédibilité du Nouveau Départ

16 juin 2016
Point de presse du ministre d’Etat Pascal Koupaki au sujet du Conseil des ministres du 15 juin 2016 : 9 ambassades du Bénin bientôt fermées

16 juin 2016
Suite des travaux de maintenance préventive la Compagnie TCN au Nigéria : Le Bénin sans énergie électrique ce samedi

16 juin 2016
Campagne cotonnière 2016-2017 : Talon réalise une économie de plus de 40 milliards aux contribuables béninois

15 juin 2016
Vote d’une loi pour protéger les comptes dormants dans les banques:Rosine Soglo prévient ets’y oppose

15 juin 2016
Programme « Parakou eau 2045 » et équipements pour le Chd Borgou-Alibori:Gbadamassi alerte et interpelle le gouvernement

15 juin 2016
Conseil des ministres du 8 juin 2016:La Sonacop au scanner

15 juin 2016
Immatriculation des motos:La phase répressive démarre dans 30 jours

15 juin 2016
Présentation de lettres de créances au Chef de l’Etat:Patrice Talon accueille 8 nouveaux ambassadeurs

14 juin 2016
Absence d’une réelle opposition:Talon d’Achille du « Nouveau départ »

14 juin 2016
Non-exécution de la décision qui suspend le congrès électif de la Fbf:Les magistrats en Assemblée générale vendredi

13 juin 2016
Projet de réformes politiques et institutionnelles:Les préoccupations plaidoyer du Rassemblement national pour la démocratie

13 juin 2016
Interview de Michel Adjaka sur le hold-up à la Fbf:La justice menace

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | | 7260
 
 
 

 

 

 

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE