Réformes à l’ère de la Rupture : Le comité restreint finalise ses...

Réformes à l’ère de la Rupture : Le comité restreint finalise ses travaux ce jour

0
PARTAGER

Le Président Patrice Talon l’a réitéré le 6 avril dernier au cours de sa prestation de serment. L’urgence pour amorcer le ‘‘Nouveau départ’’ est aux réformes politiques, à la restructuration de l’économie nationale, à la reconstitution du tissu social en redonnant confiance au peuple et la restauration de la crédibilité du Bénin. Dans cet ordre d’idées, le premier conseil des ministres à l’ère de la Rupture a mis sur pied la Commission en charge desdites réformes. Et dès lors, les travaux préparatoires pour atteindre l’objectif escompté à savoir proposer au président de la République les réformes politiques et institutionnelles visant à améliorer le modèle politique béninois suivant les options fondamentales de la Conférence Nationale de février 1990 ont démarré.
Ainsi, un comité restreint composé des personnalités à poigne à l’instar du ministre de la justice Joseph Djogbénou, du Professeur Joël Aïvo, de l’expert-comptable Johannes Dagnon, de l’ancien député Karim Chabi Sika et du magistrat Michel Adjaka s’est déjà réuni et finalise ses travaux ce jour. En attendant donc que la Commission élargie ne soit installée le 29 avril prochain, ne se réunisse et que son rapport attendu pour être transmis à l’Assemblée nationale à la fin du mois de mai soient marqués du sceau de la qualité, le comité restreint s’est d’ores et déjà chargé de structurer la tâche à accomplir.
A priori, cela suppose qu’il n’y aura pas assez d’atermoiements au cours du délai d’un mois que dureront les études et travaux au sein de la commission élargie, et que ce sera la vision à laquelle les Béninois ont à 65% adhéré le 20 mars 2016 qui guidera la trentaine de membres de ladite commission. Tout compte fait, le président Patrice Talon et son gouvernement s’emploient activement à respecter les engagements du Nouveau départ destinés à faire de ce mandat un instrument de rupture et de transition devant aboutir à la mise en place des grandes réformes politiques et institutionnelles que le peuple appelle de tous ses vœux.
25-04-2016, Angelo DOSSOUMOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE