Réforme politique et institutionnelle : bientôt la naissance d’une commission bis.

Réforme politique et institutionnelle : bientôt la naissance d’une commission bis.

1
PARTAGER

La commission technique chargée des réformes institutionnelles et politiques officiellement installée le vendredi 06 mai 2016 par le président de la république n’a pas cessé de susciter des réactions. En dehors du Directeur du Centre de Recherche sur l’Administration et les Finances (CERAF), Nicaise Mèdé et les professionnelles des médias, d’autres voix se font entendre pour fustiger la composition de cette constitution.

Au nombre de ces voix discordantes, nous avons celle des jeunes nées d’après l’accession de notre pays à la souveraineté internationale. Réunis dans un creuset dénommé plateforme « NON PAS D’ACCORD », entend mettre sur pied une commission bis qui va pencher sur les réformes institutionnelles, politiques et économiques aux fins de déposer eux aussi le rapport de leurs travaux au président de la république.

Pour les membres de cette plateforme, les réformes en cours concernent beaucoup plus leur génération et les générations à venir et on ne peut pas continuer à accepter que ce soit toujours les mêmes personnes qui décident de tout alors qu’ils sont toujours responsables de ce quoi nous arrive depuis le 1er Août 1960, date de notre indépendance.

Pour cette plateforme, les réformes institutionnelles et politiques est une question d’enjeu national et aucune couche de la population ne doit être laissée en rade. Le grief de cette plateforme concerne surtout les personnalités qui composent cette commission. Parmi ces personnalités, il y a des personnes dont les moralités laissent à désirer.

En somme, les jeunes réunis dans ce creuset n’entendent plus garder le silence pour subir les agissements des personnalités qui des décennies durant ont hypothéqué leur avenir par leur irresponsabilité. C’est pourquoi ils entendent déposer eux aussi leur rapport tout en espérant que le président Patrice Talon en fera grand cas.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. les jeunes ont parfaitement raison. nous voulons dsormais definir notre avenir nous ne voulons plus que ce soit les vieux qui vont toujours dcider pour notre avenir dont ils ne matrisent pas toujours les ralits. voyez des lois que les gens concoivent par exemple sans prendre des gars fous et qui crent des problmes ensuite. oui nous jeunes voudrions participer la prise des dcisions puisqu’il s’agit de notre avenir construire.

LAISSER UN COMMENTAIRE