Réduction du train de vie de l’état : ce que le régime...

Réduction du train de vie de l’état : ce que le régime Talon ne doit pas éviter de faire.

1
PARTAGER

Le gouvernement du président Patrice talon s’est lancé depuis son installation dans une dynamique de réduction du train de vie de l’état et de l’assainissement des finances publiques. Ainsi, les conseils des ministres successifs ont pris un certains nombres de décrets pour procéder à des suppressions d’institutions qualifiées de budgétivores ou d’autres avantages à incidences financières accordés à certains agents de l’administration.

Cependant, cet élan d’assainissement doit s’étendre aux acteurs politiques qui jouissent de trop d’avantages. Il va sans dire  que le régime du nouveau départ doit donner également un coup de pied dans cette fourmilière qu’est la classe politique béninoise et qui s’arroge tous les avantages empêchant du coup la redistribution équitable des ressources de l’état.

Ainsi, par souci de justice sociale, les réformes  administratives et politique en cours doit  non seulement aborder et réétudier les différentes grilles salariales à appliquer aux cadres de l’administration publique mais elle doit  également réduire à la baisse les avantages politiques accordés aux acteurs politiques qui vivent pratiquement sur le dos du pays avec des multiples avantages qu’ils perçoivent.

En effet, ils sont la plupart du temps ceux qui sont nommés pour diriger les sociétés et offices d’état avec tous les avantages liés à ces postes. C’est toujours eux qui jouissent des mandats électifs avec tous les avantages y afférents : indemnité et prime de logement, de transport, de carburation, de sécurité, de santé, d’électricité, d’eau …Etc , la liste est longue ; alors que dans le même ils perçoivent déjà un bon salaire. C’est toujours eux qui sont dans les affaires concurrençant les véritables opérateurs économiques qui crées la richesse pour le pays et qui paradoxalement ne bénéficient pas des mêmes  avantages spéciaux.

En somme, la réussite des réformes du système partisan passera nécessairement par la relecture des avantages politiques qui poussent tout le monde  en politique. Le régime du nouveau départ doit donc œuvrer à réorienter les objectifs politiques du pays. Il doit faire en sorte que la politique soit désormais au service du développement de la nation et non au service de l’accomplissement et de la réalisation de quelques-uns au détriment de la grande masse ; et cela passera nécessairement par la réduction des avantages politiques.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE