Recrudescence des braquages : Défaillance du système sécuritaire ou légèreté ?

Recrudescence des braquages : Défaillance du système sécuritaire ou légèreté ?

3
PARTAGER

Par : Patrick AMOUSSOU

Le feuilleton des braquages fait nouveau rage dans le pays. Depuis l’avènement du régime de la rupture avec la suppression de tous les postes dits de » rackettage » des policiers, les braqueurs sont revenus de plus belles dans les rues. Ils ont encore fait parler d’eux dans la ville de Cotonou tout au long de la semaine en prenant en otage les paisibles citoyens, créant des dégâts et partant sans inquiétude comme dans un cinéma. Les populations sont désormais dans une insécurité qui ne dit pas son nom. Alors qu’on croyait que les suspensions des postes par le gouvernement étaient une solution idoine, c’est le pire qui est constaté avec le retour à la charge des hors la loi. A l’heure du nouveau départ, l’insécurité a pris une nouvelle tournure de plus grave. Cette insécurité dans laquelle vit la population à 50 jours du nouveau départ laisse à désirer. Plusieurs interrogations quant au motif de cette recrudescence, traversent les esprits. Il faut se demander s’il s’agit d’une légèreté des forces de l’ordre ou des responsables des unités de police ? Le chef de l’Etat qui a martelé travailler avec la compétence n’a-t-il pas trouvé dans le rang des forces de sécurité pour garantir la libre circulation et des échanges paisibles à la population ? Le contraire aurait étonné puisque depuis quelques années nous avions vu passer de hauts gradés à la tête de la police qui ont fait leur preuve. Aujourd’hui, il est important de comprendre si la police manque de moyens pour arriver à bout de ces hors la loi ou c’est le retrait des forces de sécurité qui a redonné confiance aux braqueurs ? Le peuple ne veut pas comprendre le motif de cette recrudescence du banditisme à haut degré mais simplement que le gouvernement trouve une solution à la population. En attendant que le bilan des cent jours de Talon nous donne un résultat négatif en matière de sécurité, le chef de l’Etat doit revoir sa stratégie ainsi que le positionnement des agents de sécurité afin de permettre à la population de dormir et de circuler librement. Le ministre de l’intérieur doit revoir sa copie car il portera la responsabilité de la mort de ces paisibles citoyens qui tombent sous des balles des hors la loi compte tenu de la défaillance sécuritaire de la légèreté.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

  1. Ce ministre de l’interieur et son staff son tous incompétents,il doit etre relevé immediatement de son poste.sinon comment comprendre que les meme type de braquage se repete chaque.ils s’amusent avec la population.il faut que ces braqueurs arrivent chez eux pour qu ils comprennent la gravité de la situation? fuck you all.

  2. n’importe quoi . ce n’est pas la suppression des postes de  » rakket » qui a relancer les braquage. c’est au autorités de créé une stratégie sécuritaire sans déranger la la vie paisible de la population.

  3. une mission =moyens +armements +motivation sans oublié des rémunérations.mais le biglotchéminïsme ne nous permet pas de réfléchir face à «  » » » » » » » » »

LAISSER UN COMMENTAIRE