Réception dans l’Ordre de mérite du Bénin: Valère Kakai Glèlè élevé au...

Réception dans l’Ordre de mérite du Bénin: Valère Kakai Glèlè élevé au grade de commandeur

0
PARTAGER

Le promoteur de l’Université polytechnique internationale, Obiang Nguema Mbasogo, Valère Kakai Glèlè, fait son entrée dans la famille des méritants de l’Ordre national du Bénin. Il s’est vu décerner le titre de commandeur pour ses efforts en faveur du pays, notamment sa dévotion pour le développement du football. La cérémonie de décoration a eu lieu, du jeudi 16 juin, dans les locaux de ladite université à Fidjrossè, sous l’égide de la grande chancelière du Bénin, Koubourath Osséni.

Les efforts du fondateur et directeur général de l’Université polytechnique internationale, Obiang Nguema Mbasogo ne sont pas passés inaperçus. Pour avoir dédié son enfance et sa vie entière à la promotion des œuvres sociales, économiques et sportives au Bénin, Valère Evariste Kakaï Glèlè a reçu la reconnaissance de la nation. Il a obtenu jeudi 16 juin, l’insigne officialisant son entrée dans la grande famille des bénéficiaires de l’Ordre national du Bénin, au grade de commandeur.
Fruit des efforts de plusieurs années au rayonnement du football, la décoration de Valère Kakaï Glèlè constitue également la consécration des bons et loyaux services qu’il a rendus à son pays. En la matière, c’est un vaste éventail de ses mérites qui est dressé pour saluer dévouement à travers ses innombrables œuvres et l’honorer pour ses efforts sans cesse continus.
Observant les us et coutumes établis à la Grande chancellerie de l’Ordre national du Bénin, Koubourath Osséni a fait un bref récit de la vie et du parcours professionnel de l’heureux du jour. Ce qui a permis à l’assistance de bien saisir les motivations de sa citation dans l’Ordre. C’est après cet exercice que la grande chancelière a procédé à la réception du récipiendaire dans l’Ordre national au grade de commandeur : « Au nom du président de la République, grand maître de l’Ordre, et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, nous vous faisons commandeur de l’Ordre national du Bénin ». Il s’agit, selon elle, d’une marque de reconnaissance de la nation toute entière, du gouvernement et de son chef, le président Patrice Talon.
La portée de la réception du promoteur de l’Université polytechnique internationale, Obiang Nguema Mbasogo, se justifie par le fait qu’il a laissé des notes singulières en faveur du développement du cuir rond, avant de signer son nom sur le chantier des œuvres socio-économiques.
Les témoignages sur le parcours de l’homme sont élogieux et constituent en même temps un signal fort à la jeunesse. C’est lui qui a participé à l’émulation du sport roi aux plans national et international à travers le rayonnement de son équipe l’As Tonnerre, de Bohicon dont il est le président. C’est grâce au travail acharné qu’il a abattu dans ce domaine qu’il a reçu la confiance de ses pairs qui l’ont porté au Conseil économique et social (Ces).

Un parcours exceptionnel et exemplaire

Depuis 2014, il y siège en tant que conseiller en même temps qu’il assure la présidence de la Commission de l’éducation et des affaires sociales.
Pour le président de l’institution, Augustin Tagbé Gbian, qui était à ses cotés, de même que d’autres invités, une décoration n’est jamais le fruit du hasard. C’est le couronnement d’une vie doublée de qualités exceptionnelles du récipiendaire qui est célébré. «Merci de détecter et de valoriser l’oiseau rare dont le Ces honore la grandeur et qui fait la fierté de l’institution, du Bénin et de toute l’Afrique », s’est-il exprimé pour remercier la Grande chancellerie pour la cérémonie.
Pour le récipiendaire, Valère Evariste Kakaï Glèlè, cet évènement ne constitue pas une panacée, mais plutôt le moment du relèvement de nouveaux challenges. « Je m’engage à poursuivre mes efforts pour apporter ma pierre à l’édification du Bénin en vue de léguer un digne héritage à la postérité », a-t-il promis, remerciant ses différentes familles, biologique, professionnelle et surtout sportive qui ont très tôt cru en lui.
Ingénieur en informatique de gestion et bureautique, le récipiendaire est également une personnalité influente de l’enseignement supérieur au Bénin et en Afrique. Outre les plus belles pages qu’il ne cesse d’écrire en faveur de la formation professionnelle et de l’éducation, son amour pour le football est sans limite. De 2013 à 2016, il a été le 1er vice-président de la Fédération béninoise de football et président de la Ligue professionnelle de football. Sa motivation pour l’épanouissement de la jeunesse et la création de richesse à travers le football, son projet innovant de formation pour tous avec l’appui de l’Ordre africain des grandes écoles et universités (Orageu) et dont le siège est à Paris constituent quelques indices clés qui renseignent sur sa fibre patriotique.
Par sa promotion dans l’Ordre national du Bénin, il est cité comme un modèle, un cadre compétent, un homme d’affaires valeureux, un porteur de projets viables pour les communautés rurales, bref un homme à suivre, selon la grande chancelière du Bénin. ?

Maryse ASSOGBADJO

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE