Réactions suite aux accusations de Bio Tchané:La peur dans le camp Yayi

Réactions suite aux accusations de Bio Tchané:La peur dans le camp Yayi

18
PARTAGER

Depuis ses déclarations sur les caisses publiques en souffrance, Abdoulaye Bio Tchané fait l’objet d’un lynchage médiatique. Le ministre d’Etat chargé du plan et du développement est devenu la cible des barons du régime défunt qui veulent à tout prix éviter que le gouvernement du président Patrice Talon fasse la lumière sur la gestion du pays au cours des 10 dernières années.

Le gouvernement de la « Rupture » a décidé de faire de la transparence, son axe de gestion des affaires publiques. Au regard de cela, Abdoulaye Bio Tchané prend le soin d’expliquer, lors de ses sorties et déclarations à la presse, que les caisses de l’Etat sont vides et que la gestion financière du régime précédant est un désastre. Paniquées par ces déclarations du ministre d’Etat chargé du plan et du développement qui informent sur les audits en cours, des personnes mal intentionnées et se sentant impliquées dans ces « présumés délits et crimes financiers » se sont lancées dans une cabale contre lui, par presse et réseaux sociaux interposés. Le dernier épisode de cette campagne dissuasive est une lettre ouverte d’un collectif dénommé « Le Bénin d’abord », relayée abondamment dans la presse hier mardi. Ledit collectif, monté de toutes pièces, sur lequel il n’existait pas une seule ligne sur internet et dont l’inconnu président Bruno Z. Houenankpa n’a pas jugé opportun de laisser ses contacts téléphoniques, reproche au ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané d’avoir tenté de ternir l’image de l’ancien président, dans son interview accordée au quotidien français « Le Monde », à la fin du mois de mai.

Pourtant, Abdoulaye Bio Tchané n’a fait que révéler un secret de Polichinelle. La plupart des Béninois ont conscience des nombreux manquements à l’orthodoxie financière dont sont coupables les ministres et autres responsables au cours des deux mandats du président Yayi Boni. Les scandales politico-financiers Ppea2, machines agricoles, Icc-Services, Cen-Sad, la corruption électorale à ciel ouvert à la présidence de la République lors de la présidentielle de 2016, les décaissements fantaisistes au niveau des sociétés et offices d’Etat sous la pression du chef de l’Etat, etc, illustrent les accusations de mauvaise gestion et renforcent les soupçons de l’opinion publique. Un mode de gestion sanctionné par le peuple dans son ensemble, qui a voté à plus de 65% contre le « candidat de la Continuité ». Pourquoi reprocher alors au ministre d’Etat son langage de vérité face à ses compatriotes ?

De quoi ont-ils peur ?

Sans vouloir faire une chasse aux sorcières, le président Patrice Talon a promis lutter contre l’impunité et faire rendre gorge aux pilleurs de l’économie nationale. D’ailleurs, il a déjà donné le ton avec l’annonce des audits dans certaines sociétés d’Etat et dans certains ministères. Il n’est pas exclu que dans les prochains jours, des noms soient cités et que des têtes tombent. Et c’est justement pour freiner l’élan du gouvernement, notamment celui d’Abdoulaye Bio Tchané, que certains barons de l’ancien régime, tapis dans l’ombre, passent par la presse et les réseaux sociaux pour faire de la manipulation et de la désinformation. La finalité est d’amener le gouvernement à reculer dans sa détermination à faire la lumière sur la gestion des deniers publics ces dernières années.

Bio Tchané droit dans ses bottes

De par sa position stratégique dans le gouvernement, Abdoulaye Bio Tchané incarne la bonne gouvernance et l’orthodoxie financière. Il est aussi un élément essentiel pour le président de la République, Patrice Talon, dans la lutte contre la gabegie financière et l’impunité au sommet de l’Etat.

Abdourhamane Touré

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

18 COMMENTAIRES

  1. Excellence Abt si rien ne t’arrête ne t’arrête pas toi même Et rien ne peut d’ailleurs t’arrêter. Bon courage mon Ministre d’Etat

  2. lama
    Moi j’ai honte de nos dirigeants quand yayi venait au pouvoir il disait que les caisses
    étaient vide donc celui ci viens encore nous dire que les caisses sont vides,lui il a traiter 7 ans avec l’ autre .allah vous vois vous les politiques.

  3. du courage grand frere il est temps d’ arreter la pagaille au sommet de trop c’ est trop. les mis en cause auront bien fait de reverser dans les caisses les montants distraits alors le peuple pourra les pardonner à bon entendeur salut

  4. cessez de nnous distraire vous les politiciens le regime dans le regime defunt il a parmis vous qui etes dans l actuel gouvernement qui ont fait plus de 3 ans pourquoi vous n avez pas parle dans le temps pour que les gens arrettent.de toute les maniere si vous voyez que vous pouvez les bousculer pour qu ils vomissent c est bon si c est pas lé cas arretez de faire augmenter les enemis de Talon.

  5. j’en courage le ministre daller encore plus loin et que les bourraux de yayi payent ce qu il ont volés a l’etat méme si possible yayi boni aussi! bon vent a tw ABT et que la lutte continue

  6. creusez fouilles beicher ne laisser nulle place où la main ne passe ou repasse….oui le bénin d’abord c’est bien ce que dit BIO TCHANE-TALON -KOUKPAKI -LES19 AUTRES MINISTRES et les 65% des béninois. laissez les travailler.n’ayez pas peur ils ne vous feront pas du mal (ni à vous ni à la nation )…..Moi je les soutien et j’ai la ferme convictions qu’ils ne vont pas décevoir le peuple.

  7. nous ne voulons pas la haine dans notre pays laissons le régime yayi en paie palon du présent du courage à abt

  8. et si l’encienne est tissée avec beaucoup de nœux il faut défaire et retisser donc s’il faut faire la lumière sur la gestion scandaleuse du feu gouvernement de Boni et même s’il faut envoyer les concernés en prison il faut le faire. À l’arriver de Boni en 2006 il a envoyé Fagbohoun en prison pour le bien de l’état donc ne jugez plus le nouveau dépar

  9. béninois qu’on cesse alors de dire qu’on veut que justice soit faite si on n’est pas prêt p pour écouter la vérité comme ça les autres vont garder leur milliards détourné et venir nous les redistribuer en 2021

  10. Au peuple béninois ce qui lui revient de droit. Finir avec l’impunité est le gage d’un lendemain prospēre pour la relēve. C’est le choix du peuple. Que DIEU nous accompagne.

  11. si quelqun n’a pas pri d’huile ses mains ne seront pas tâchées d’huile. Alors les membres de l’ancien régime s’agitent? Qu’ils se temporisent et s’ils n’ont rien fait la vérité apparaîtra au grand jour et le peuple fera la part des choses. Mais si c’est qu’ils se reprochent quelque chose on comprend bien alors ces réactions de leur part. Le nouveau départ continuez l’oeuvre entammée le Miséricordieux Dieu de gloire et tout Puissant est au contrôle et vous protège. Allez …allez…allez y comme Don Metock l’a chanté

LAISSER UN COMMENTAIRE