Rapport national sur le développement humain (Rndh2015) : L’élimination de la faim...

Rapport national sur le développement humain (Rndh2015) : L’élimination de la faim conditionnée par le développement agricole

0
PARTAGER

Le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) a procédé hier, mardi 07 juin 2016, à la remise officielle du Rapport national sur le développement humain (Rndh 2015) au gouvernement béninois. C’était par le truchement de la cérémonie de lancement dudit ouvrage qui s’est déroulée à Azalai Hôtel en présence des personnalités politico-administratives et des représentants du Système des Nations Unies au Bénin. Le présent rapport conditionne l’élimination de la faim au Bénin par une augmentation de la production agricole.

Outil indispensable au débat politique national, le Rapport national sur le développement humain, édition 2015,analyse les interactions entre l’agriculture, la sécurité alimentaire et le développement humain puis examine les tendances récentes pour le Bénin en matière de lutte contre la faim dans la perspective du développement humain. Il ressort de ladite analyse que si l’agriculture est sous-tendue par des politiques et des stratégies adéquates, elle influera positivement sur l’élimination de la faim, la réalisation de la sécurité alimentaire mais aussi sur l’accession aux moyens économiques et sociaux contribuant au développement humain. Cependant, la production agricole ne satisfait pas encore, malgré les efforts consentis, les besoins alimentaires des populations béninoises. « Agriculture, sécurité alimentaire et développement humain au Bénin », tel est le thème du Rndh 2015. Le Bénin demeure donc dans la catégorie des pays où le niveau de la faim est jugé grave bien que la prévalence de la faim ait été réduite, ces vingt-cinq dernières années, de moitié passant de 22,5% en 1990 à 11,2% en 2014. « Le Bénin est un pays à faible développement humain avec un indice (Idh) estimé à 0,480 en 2014 soit un accroissement moyen annuel de 1,5% de 1980 à 2014. Près de 6 béninois sur 10 souffrent de la pauvreté multidimensionnelle. L’espérance de vie s’est accrue de 12,3 ans atteignant 59,6 ans en 2014 » selon le rapport.

Dans son mot de bienvenue,la représentante-résident du Pnud, Odile Sorgho-Moulinier a témoigné sa gratitude aux autorités béninoises pour l’intérêt qu’elles portent aux questions de développement humain. A l’en croire, le thème est particulièrement d’actualité du fait qu’il contribuera à l’atteinte des Objectifs de développement durable (Odd) au Bénin. Des Objectifs dont la finalité est l’éradication de la pauvreté et de la faim dans le monde à l’horizon 2030. L’intégration des Odd dans l’ensemble des politiques et stratégies nationales de développement doit être priorisée. Après avoir insisté sur l’importance que revêt l’institutionnalisation des Rndh pour le Pnud, elle a salué l’implication des structures et personnes dont l’expertise a permis la finalisation dudit rapport.Elle a enfin exhorté à un usage approprié du rapport afin que la faim soit définitivement éradiquée du Benin. Rappelant le rôle déterminant de l’agriculture dans tous les secteurs d’activités, le ministre de l’agriculture, Delphin Kouzandé a reconnu qu’elle ne contribue véritablement pas encore à la création de la valeur ajoutée. Il a, tout de même, rassuré d’une transition agricole grâce à la vision du gouvernement d’investir pour une agriculture de grande envergure. Le ministre d’Etat chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané a confirmé la nécessité et la vision de faire du Bénin, le grenier de l’Afrique afin de garantir un accès élargi de tous à une meilleure qualité de vie. « Le Bénin dispose d’atouts géographiques considérables pour être une puissance agricole »,fit-il savoir. Des recommandations contenues dans ledit rapport serviront donc de boussole à l’atteinte des Odd au Bénin.

Aziz BADAROU

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE