Rafiatou Karimou, ancienne ministre, Activiste dans les questions du genre : «...

Rafiatou Karimou, ancienne ministre, Activiste dans les questions du genre : « C’est assez bien. Le gouvernement a fait des efforts »

5
PARTAGER

100 jours, on me dira que c’est beaucoup. Mais c’est peu pour évaluer un gouvernement parce qu’il faut voir dans quel état était le pays quand la nouvelle équipe a pris fonction. Et puis, gérer un pays, ce n’est pas chose facile. Ça fait trois mois qu’ils sont là, ils essaient de faire ce qu’ils peuvent. (..) Des mesures sont en train d’être prises sur tous les plans. Le candidat Patrice Talon avait dit qu’il va entamer des réformes, je crois qu’il a mis en place une commission pour lui faire des propositions. (…)  Attendons de voir la suite puisque le chef de l’Etat veut consulter le peuple sur les propositions qui lui ont été faites. Ça va être une occasion pour les populations de dire ce qu’elles en pensent.  (…) De positif, il y a pas mal de choses. Par exemple la question des concours frauduleux, les mesures prises pour assainir les finances publiques. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il y avait plein de postes qui avaient été créés pour remercier ceux qui sur le plan politique étaient avec les anciens dirigeants. Il y a tellement de choses à faire dans notre pays où sévit la pauvreté. Et si sur le plan des finances publiques on peut faire quelque chose pour s’occuper des vrais problèmes de la population, ce serait une bonne chose. La meilleure façon de remercier cette population qui a beaucoup fait lors de l’élection présidentielle pour qu’on en soit là, c’est de tout faire pour régler les priorités. Il y a par exemple le problème de l’énergie, de l’eau, la santé. La question de l’éducation dans notre pays est un problème fondamental aujourd’hui. Le taux d’échec est tellement élevé mais ce n’est pas la faute des enfants. Est-ce qu’il y a tout ce qu’il faut pour que l’enseignement soit dispensé dans les conditions qu’il faut ? Il est important qu’on soit aux côtés des dirigeants pour leur faire des propositions parce que c’est grâce à l’éducation qu’on formera les cadres qui vont diriger le pays demain (…).

Il y a quand même eu des gaffes et des reculades sur des décisions mal pensées peut-être. Ce qu’on avait dénoncé sous le régime défunt ? Par exemple la décision dans le secteur du bois…

Cette décision prise d’arrêter l’exportation du bois, c’est une très bonne chose. Mais au début on a arrêté la production et la commercialisation du charbon. Il fallait d’abord réfléchir correctement, trouver la solution alternative aux utilisateurs qui n’ont pas assez de moyens pour s’acheter du gaz domestique. Quelle autre décision encore ?

Il y a la décision de taxation de l’essence de la contrebande « kpayo ». Un ministre l’a dit au Parlement, un autre vient rectifier.

Là, ce sont des couacs. Mais je crois qu’ils ont pris des dispositions pour éviter ces genres de choses. Il faudrait qu’à l’avenir le ministre qui doit prendre sa décision le fasse savoir au chef de l’Etat ou en conseil des ministres. Sinon effectivement ça ne donne pas une bonne image de la cohésion gouvernementale. Mais pour le moment, je ne trouve pas encore quelque chose de criard.

Madame la ministre vous êtes féministe, très engagée. Mais selon vous, Patrice Talon n’est-il pas anti féministe ?

Il ne peut pas être anti féministe parce que s’il a les femmes contre lui, il ne peut rien faire. J’avais toujours dit au Général Mathieu Kérékou que le Bénin n’ira nulle part tant que la situation qui est faite aux femmes restera telle (…). Nos dirigeants sont toujours réticents (…). Mais le régime du Nouveau départ sera obligé de composer avec les femmes. Nous nous organisons… parce que dans notre pays il existe des femmes cadres compétentes qui sont prêtes à apporter leurs contributions de qualité pour le développement du pays.

En tant qu’enseignante, s’il fallait noter le gouvernement en trois mois. Passable, assez bien, bien ou très bien ?

Je crois que c’est assez bien. Le gouvernement a fait des efforts (…).


Matin Libre

Commentaires

commentaires

5 COMMENTAIRES

  1. Validé. Je suis du même avis sur les points positifs et négatifs et sur la mention. Ce gouvernement aurait pu avoir mention Bien s’il n’y avait pas eu les 500 millions dépensés pour peu de résultats nouveaux

LAISSER UN COMMENTAIRE