Que l’Un balaie devant sa porte

Que l’Un balaie devant sa porte

0
PARTAGER

Ce n’est plus un secret pour personne, l’Union fait la Nation est malade de ses responsables. Ainsi, plutôt que de chercher à s’occuper des « braqueurs », qui sont ailleurs, comme l’a dit Antoine Idji Kolawolé, elle ferait mieux d’assainir sa maison et de renforcer sa fondation. Elle ferait mieux de s’organiser de sorte qu’il n’y ait plus des passagers électoraux qui, comme certains députés, ont emprunté son nom pour se faire élire aux élections.

En clair, plutôt que de montrer ses penchants sur un long voyage dont elle est consciente de la complexité, elle gagnera à s’enraciner comme un arbre, et non chercher à élargir les branches, lesquelles, si elles sont nombreuses, risquent de le déraciner. Sinon à quoi ça sert de faire élire des personnes sur sa liste alors que ces dernières ne resteront pas dans les rangs pour faire grandir l’alliance afin de contribuer à son rayonnement et de participer à sa solidité ? Antoine Idji Kolawolé et les autres communicants sont restés étrangement discrets sur plusieurs sujets. La cacophonie des ambitions, la mise à l’écart et le départ de certains barrons, le clivage entre des groupes, la guerre des clans, la culpabilisation des autres devant une responsabilité collective, l’incapacité à conquérir certaines régions du pays, la gestion des candidatures à l’interne lors de la dernière présidentielle….Ce sont autant de sujets qui méritent qu’on s’y attarde pour leur trouver des réponses concrètes. Des élections législatives à la dernière présidentielle en passant par les municipales et locales, l’Un a montré un visage à la fois rassurant et inquiétant. Un mauvais présage pour son devenir qui rend plus complexe la réalisation de son projet de fusion.

FN

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE