Accueil Politique

PSD : Emmanuel Golou déchu par un « conseil pirate »

0
PARTAGER

La crise qui secoue les traditionnelles formations politiques du pays a posé également ses valises au sein du Parti Social Démocrate (PSD). Ce lundi 26 juin 2017, au cours d’une assise extraordinaire du Conseil national du parti, les participants ont, à l’unanimité, destitué leur  président  Emmanuel Golou.

L’épisode de destitution des présidents des grandes formations politiques suit son cours. Après le congrès des dissidents de la Renaissance du Bénin (RB) à Sun city hôtel à Abomey où ils ont définitivement exclu le président-héritier, Léhady Vinagnon Soglo, du parti, c’est le tour des frondeurs au sein du parti social démocrate d’Emmanuel Golou.

Fondé par Bruno Amoussou au lendemain de la conférence des forces vives de la nation tenue en février 1990, le bateau du PSD tangue malgré le statut de président d’honneur du père-fondateur.

Accusé de non-vulgarisation des textes du parti, d’une gestion autoritaire et opaque, Emmanuel Golou ne serait plus digne, selon les frondeurs, à présider le parti des socialistes béninois. Son statut de président des socialistes de l’Afrique n’a malheureusement pas empêché Bintou Chabi Taro Adam, Jocelyn  Degbey, Jean-Baptiste Edayé et consort de procéder à sa destitution ce lundi.

Mais selon Emmanuel Golou, président déchu, « ces frondeurs n’ont pas qualité pour d’abord présider un conseil national du parti PSD et ne sont pas ensuite habileté à prononcer sa destitution ».

« Votre acte de destitution sera de nul effet et non avenu puisque votre conseil est pirate et illégal »avait prévenu Emmanuel Golou dans un communiqué en date du 25 juin 2017.

Tout en perdant le fauteuil présidentiel de ce parti, Emmanuel Golou promet sanctionner les frondeurs et les exclure du parti s’il le faut. Un nouvel épisode qui va bientôt s’ouvrir au sein de ce parti qui serait déjà entrain de présenter un feuilleton à plusieurs rebondissements et plein  de suspens.



Source : Beninwebtv

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here