Projet de budget du ministère du cadre de vie et du développement...

Projet de budget du ministère du cadre de vie et du développement durable: José Tonato défend 148 milliards FCFA dont environ 80% consacre à l’investissement

0
PARTAGER

Comme bien de ses collègues, José Tonato Ministre du Cadre de vie et du Développement Durable a planché ce jeudi 10 novembre 2016 devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale. Il était question pour José Tonato d’exposer et de défendre les grandes lignes du projet de son budget pour l’année prochaine. Voici après cet exercie, ce qu’il en dit face à la presse parlementaire.

«…Je viens de passer devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale pour présenter le budget du Ministère du Cadre de vie et du Développement durable. Il faut d’abord rappeler que le ministère procède du regroupement de l’ancien ministère de l’environnent et de l’ancien ministère de l’urbanisme et de l’habitat auquel il faut ajouter la délégation à l’aménagement du territoire et dans lequel il faut inclure les eaux, forêts et chasses et le changement climatique.
Pour 2017, c’est un budget qui fait 148 milliards Fcfa dont environ 80% consacré à l’investissement. Ce qui explique que le budget a pris cette ampleur, c’est parce que le portefeuille du ministère du cadre de vie a inclus désormais un certain nombre de projets phares. Parmi les 48 projets phares du gouvernement, il y a 11 qui sont logés dans le projet du ministère du cadre de vie. Ensuite, le gouvernement a décidé de faire assumer désormais par le ministère du cadre de vie, sa fonction sa fonction régalienne de supervision de toutes les constructions de l’Etat (…)

Les députés avaient des préoccupations majeures comme par exemple notre attitude vis-à-vis de la décentralisation. Je leur ai apporté des réponses nécessaires que le gouvernement est dans son rôle d’accompagnateur pour renforcer la décentralisation. Il y a beaucoup de projets qui sont financés par les partenaires et qui sont financés par le gouvernement au profit des Communes (…) L’autre préoccupation des députés est relative aux logements. J’ai expliqué aux députés que nous avons pris toutes les dispositions pour changer d’approche et que l’Etat reste dans son rôle d’environnement incitatif pour que les promoteurs immobiliers viennent chez nous parce que nous aurions créé les conditions pour régler la question du foncier viabilisé pour leur permettre de faire les logements dans de bonnes conditions. Nous voulons faire 20.000 logements en 4 ans. Il y a donc un rythme de 5000 logements par an. Il y a aussi une préoccupation relative au projet ville durable. Je leur ai expliqué que c’est un projet qui vise à créer la synergie nécessaire entre les différents secteurs du ministère à savoir l’aménagement du territoire, le développement urbain, l’habitat et l’environnement… »

F.Z.O

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE