Programme 3CI ; Léhady SOGLO clarifie et désavoue les quotidiens « LE...

Programme 3CI ; Léhady SOGLO clarifie et désavoue les quotidiens « LE POTENTIEL » et « L’INTER ».

0
PARTAGER

Dans leurs parutions du lundi 09 Mai 2016, les quotidiens « LE POTENTIEL » et « L’INTER » ont critiqué la gestion des problèmes environnementaux dans la ville de Cotonou par le maire Léhady SOGLO, notamment le programme 3CI (Cotonou en Campagne Contre l’inondation). Informée, l’autorité municipale n’a pas perdu une seule seconde pour apporter des clarifications en vue de rassurer l’opinion quant aux efforts qui sont déployés par l’équipe municipale dans le cadre de l’assainissement de la ville de Cotonou.

En effet, selon les explications fournies par Monsieur Rex Koukpolou, l’attaché de presse du maire, Cotonou avec son ouverture sur l’Océan Atlantique et sa situation de Delta, est une ville dont le site est globalement exposé aux inondations, notamment celles causées par les eaux venant du septentrion. « Dans la Sous-Région, toutes les villes situées dans le Golfe de Guinée sont soumises à cette dure réalité. Il en est ainsi des villes de Lagos, Lomé, Abidjan, Accra pour ne citer que celles-là. » a-t-il expliqué avant de poursuivre.

« Ce que les auteurs des dits articles ont feint d’ignorer, c’est que le programme 3CI n’a pas vocation à constituer une solution définitive au problème des inondations dans la ville de Cotonou. Mais il ambitionne plutôt d’assurer un soulagement indispensable des populations face aux difficultés et nuisances de toutes sortes à elles causées par les dites inondations.

Ainsi, dans le cadre de l’assainissement de la ville de Cotonou, plusieurs projets dont entre autres le PUGEMU, le Projet de Réhabilitation et de Gestion Urbaine, le financement japonais pour la construction et la réhabilitation des collecteurs A et B, le financement AFD, le financement Union Européenne pour l’Aménagement des quartiers inondables de Cotonou Ouest (AQICO)…ont permis à la Mairie de Cotonou, de réaliser un certain nombre de travaux dont entre autres :

  1. les travaux d’aménagement et d’entretien des bassins de rétention ;
  2. les travaux d’ouverture de voies dans les zones les plus enclavées ;
  3. les travaux de pavage et d’assainissement de la rue du marché VEDOKO et
  4. les travaux de pavage et d’assainissement de la rue longeant les pylônes à AGLA visant à désenclaver l’un des quartiers les plus populeux et les plus inondables de Cotonou Ouest.

Ainsi, en deux décennies, il a été investi près de 64 milliards de francs CFA dans l’assainissement de la ville de Cotonou. Ce qui représente incontestablement un effort louable. »

Rex Koukpolou a pour finir souligner que seuls des travaux colossaux nécessitant l’implication du pouvoir central (Gouvernement – ndlr), et une gestion judicieuse du territoire ainsi qu’une planification spatiale cohérente, pourront définitivement régler le problème des inondations dans la Capitale économique.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE