Présidentielles béninoises : le camp d’un candidat malheureux conteste les grandes tendances...

Présidentielles béninoises : le camp d’un candidat malheureux conteste les grandes tendances du scrutin

0
PARTAGER

Le coordonnateur de la campagne électorale du candidat Sébastien Ajavon dans les départements de l’Ouémé et du Plateau, le député Saka Fikara, vient de contester les grandes tendances du premier tour du scrutin présidentiel du dimanche, estimant que ces données proclamées par la Commission électorale nationale autonome (CENA), ne reflètent pas les performances de son candidat.
Dans une déclaration remise mercredi à Xinhua, à Cotonou, la capitale économique béninoise, le député Saka Fikara a affirmé que le candidat Sébastien Ajavon a recueilli 746.000 voix sur le plan national contre 693.492 voix annoncé par la CENA, structure en charge de l’organisation des élections au Bénin.
« Nous ne voulons pas contester pour contester. Nous pensons que la cour constitutionnelle fera un devoir plus proche de la réalité. Si nous nous sommes réunis ici, c’est pour la réalité des chiffres, les chiffres sortis des bureaux, commune par commune. Nous avons toutes les fiches de dépouillement pour dire que dans tout l’Ouémé, notre candidat a obtenu 168.080 voix; le candidat Zinsou a obtenu 114.639. Le candidat Talon: 52.831 voix, soit une différence de 120.000 voix entre les candidats Ajavon et Talon », a-t-il déclaré.
Il s’est ensuite étonné de ce que toute cette avance du candidat Ajavon a été engloutie et réclame justice.
Selon les grandes tendances du premier tour de la présidentielle béninoise proclamées mardi par la CENA, le candidat du pouvoir, Lionel Zinsou est arrivé en tête avec 28,44 % des suffrages exprimés, suivi de l’opérateur économique, Patrice Talon avec 24,80% et vient ensuite, le président du patronat béninois, Sébastien Ajavon avec 23,03%.
Plus de 4,7 millions d’électeurs béninois étaient appelés dimanche aux urnes, répartis dans 13.664 postes de vote à travers 7.964 centres de vote.
Parmi les 33 candidats en lice au premier tour, cinq étaient considérés comme favoris : Abdoulaye Bio Tchané, ancien président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), Patrice Talon, homme d’affaires qui a fait fortune dans la filière d’intrants agricoles et de l’égrenage du coton, Sébastien Germain Ajavon, président du Conseil national du patronat, l’ex-Premier ministre Makandjou Pascal Irénée Koupaki et le Premier ministre Lionel Zinsou, dauphin du président béninois Boni Yayi.

Fin

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE