Présidentielle de mars prochain : Amnesty international et la Roddh adressent un...

Présidentielle de mars prochain : Amnesty international et la Roddh adressent un Manifeste aux candidats

0
PARTAGER

«10 engagements pour favoriser et protéger l’espace civique et les défenseurs des droits humains au Bénin». C’est le contenu du Manifeste publié mercredi 17 février 2016 par Amnesty international et le Réseau des Ong de défense des droits de l’homme (Roddh) à Cotonou. « Ce Manifeste fait un état des lieux de la situation des droits humains au Bénin et appelle chacun des 33 candidats en lice à s’engager à prendre, une fois élu des mesures concrètes pour améliorer cette situation», a informé le Directeur d’Amnesty international Bénin, Fidèle Kikan. Selon lui, ledit Manifeste sera soumis à la signature de tous les présidentiables. Une fois élu, a-t-il souligné, le ou la président(e) devra travailler à l’abrogation des dispositions du Code pénal qui maintiennent encore la peine capitale dans la législation nationale et oeuvrer pour que les 14 détenus qui sont encore sous le coup d’une condamnation à mort au Bénin voient leurs peines commuées. Pour Amnesty international et le Roddh, le document appelle aussi les candidats à s’engager à prendre des mesures visant à bannir le recours excessif et arbitraire à la force par les forces de l’ordre lors des manifestations. « La torture doit être criminalisée et son mécanisme de prévention mis en place. Toutes les dispositions législatives restreignant abusivement la liberté d’expression et criminalisant la diffamation, l’outrage et l’offense au chef de l’Etat doivent être abrogées. Les arrestations arbitraires de journalistes, de défenseurs des droits humains et de militants politiques doivent cesser», a insisté Fidèle Kikan. Le Manifeste, ajoutera-t-il, rappelle aux candidats la responsabilité des autorités en matière de promotion, protection et respect des droits humains comme définis dans la Déclaration universelle des droits de l’homme, la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples et le Pacte international relatifs aux droits civils et politiques.

A.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE