Présidentielle de mars 2016:Le choix de Yayi mal vu dans la sous-région

Présidentielle de mars 2016:Le choix de Yayi mal vu dans la sous-région

0
PARTAGER

Le choix du président Yayi Boni qui porte sur la personne de Lionel Zinsou n’est pas partagé par tous ses pairs de la sous-région. Deux d’entre eux ont fait des confidences selon lesquelles la candidature de Lionel Zinsou ne saurait faire l’unanimité au sein de l’espace Uemoa.

La candidature de Lionel Zinsou est non seulement mal vue par la grande partie de l’élite béninoise, mais aussi dans la sous-région, notamment au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Deux chefs d’Etat se désolidarisent nettement de ce choix opéré unilatéralement. En effet, de sources bien informées, on apprend que les Chefs d’Etat de la sous-région suivent avec grande attention le déroulement de la campagne électorale au Bénin. Aux dernières nouvelles, le choix du président Yayi Boni ne serait pas partagé par plusieurs d’entre eux. Mieux, le point de vue de groupes indépendants comme celui de la Conférence épiscopale du Bénin, les prises de position du président Nicéphore Soglo, ancien président de la République et Vice-président du Forum des anciens chefs d’ Etat et chefs de gouvernement, celle de son épouse, Rosine Soglo, doyenne d’âge à l’Assemblée nationale, l’option affichée par le professeur Albert Tévoédjrè, ancien Médiateur de la République et Médiateur émérite de l’Uemoa, retiennent de plus en plus l’attention. Le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara et celui du Togo, Faure Gnassingbé (Président en exercice de l’Uemoa) ne cacheraient plus leur forte sympathie pour les candidats de la rupture. C’est une donne certes qui n’a aucune influence sur la candidature de Lionel Zinsou, mais révèle leur vœu de ne pas voir ce dernier au pouvoir.

J-C K

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE