Présidentielle de 2016/Désignation des agents d’arrondissement : Des violations du code électoral...

Présidentielle de 2016/Désignation des agents d’arrondissement : Des violations du code électoral dénoncées à la Céna

0
PARTAGER

Il y aurait maldonne à la Commission électorale nationale autonome (Céna). De sources concordantes, dans la désignation des agents d’arrondissement pour le compte de la présidentielle du 06 mars prochain, il y a une « violation délibérée de l’article 28 du code électoral ». En effet, selon ces sources, sur 222 magistrats proposés, il n’y aurait eu que 51 retenus ; une cinquantaine sur les 188 greffiers ; 05 avocats au nombre des 32 présentés.D’autres irrégularités entacheraient cette désignation. Entre autres, un mélange de Cadres A et assimilés en fonction ou non, et la disparition de la colonne des titres des coordonnateurs retenus. En résumé, au lieu d’une désignation comme le prévoit les textes, il y aurait eu une cooptation.Des affirmations qui seront renforcées par le président de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab), Michel Adjaka. Dans un post publié en début de semaine sur sa page Facebook, il a déclaré que « la Céna, comme en 2015, a écarté, pour des raisons inavouées, certains magistrats-candidats aux fonctions de coordonnateurs d’arrondissement au profit de partisans sans profil requis». Pour le président de l’Unamab, une telle attitude relève de la violation du code électoral et met à mal la paix. A lire son post, cette violation est une fraude qu’il convient de condamner avec « fermeté ». Elle «n’est pas de nature à rassurer les équipes en compétition »,a-t-ilfait observer. Pour Michel Adjaka, « la lutte contre la fraude ne concerne pas que le bourrage des urnes mais aussi le respect des textes régissant l’organisation du scrutin ». Dans son post, le magistrat a par ailleurs, précisé que l’Unamab a saisi la Cour constitutionnelle sur les cas de violation du Code électoral relevés.

Cyrience KOUGNANDE

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE