Présidentielle de 2016 : La campagne démarre en grande pompe

Présidentielle de 2016 : La campagne démarre en grande pompe

0
PARTAGER

La Commission électorale nationale autonome (Cena) a lancé la campagne électorale devant permettre aux présidentiables de faire connaître leurs différents projets de société. A peine le top a été donné vendredi dernier que certains des 33 candidats en lice font parler d’eux sur le terrain. Leurs affiches ont d’ailleurs envahi les villes.

Elle n’est qu’à son début mais bat déjà son plein. 72h seulement après son démarrage, la campagne pour l’élection du prochain locataire du palais de la Marina, est très animée par les différents prétendants. Dans les villes d’Abomey-Calavi et de Cotonou par exemple, la fièvre électorale est manifeste. En dehors des meetings, concerts et caravanes organisés par les candidats pour faire adhérer, chacun, l’électorat à sa cause, l’autre fait qui s’observe et qui, de jour en jour, prend de l’ampleur, est la bataille des affiches. Au lendemain de l’annonce de la campagne, les carrefours, artères, et rues sont pris d’assaut. Des affiches, on en retrouve de toutes sortes et de toutes les couleurs. Le jaune de Pascal Irénée Koupaki, le bleu de Sébastien Ajavon, de Patrice Talon, le bleu et l’orange d’Abdoulaye Bio Tchané, le blanc de Aké Natondé ont changé l’aspect des villes. Le candidat de l’Alliance républicaine,Lionel Zinsou, n’est pas du reste.

De jour comme de nuit, des individus commis à la tâche, sont à l’œuvre. Il était environ 2h du matin, ce samedi à Godomey PK/14, arrondissement de la Commune d’Abomey-Calavi. Deux jeunes hommes ont sacrifié leur sommeil pour poser des affiches de l’un des candidats.C’est le rôle à eux confié par le comité de campagne du présidentiable, à les entendre. Ils ont par ailleurs affirmé que rien n’échappe à leurs mains. Ainsi, des monuments, en passant par les panneaux publicitaires, les poteaux électriques, pour les murs des maisons, et les kiosques, tous sont transformés en canaux de propagande. A la place de l’Etoile rouge, entre autres, les affiches de Patrice Talon, Pascal Irénée Koupaki,Sébastien Ajavon, cohabitent avec des postures de différentes sortes qui ne laissent aucun usager de la route indifférent. La campagne électorale vient de commencer. Elle dure 15 jourscomme le définit, le Code électoral.Et à voirson allure dès l’entame, il est fort à parier que le peuple béninois vivra de palpitants moments.

Cyrience KOUGNANDE

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE