Présidentielle de 2016 et propagation du virus Lassa : L`urgence de doter...

Présidentielle de 2016 et propagation du virus Lassa : L`urgence de doter la Cena de ressources supplémentaires

0
PARTAGER

L’élection présidentielle du 6 mars 2016 va coûter environ 15 milliards de F Cfa aux contribuables béninois. Ce budget qui prend en compte les autres structures de l’Etat intervenant dans l’organisation du scrutin a été élaboré conformément aux dispositions de l’article 107 du code électoral. En le transmettant au ministre d’Etat chargé de l’économie, des finances et des programmes de dénationalisation courant octobre 2015, le Président Emmanuel Tiando de la Commission électorale nationale autonome avait prédit que ce budget pourrait connaître des modifications. La prophétie se réalise. Le gouvernement qui a déjà suffisamment fait doit encore sortir des ressources complémentaires. En élaborant son budget, le Président de la Cena n’avait pas tenu compte de la survenue de la fièvre hémorragique à virus Lassa. Aujourd’hui, cette fièvre fait des ravages. Selon des statistiques avancées par des structures du ministère de la santé, on compte déjà plus de 60 morts et plus d’une centaine de personnes encore sous surveillance médicale. Tchaourou reste la terre de prédilection de cette maladie face à laquelle des membres du personnel médical du Centre hospitalier départemental de l’Ouémé et du Plateau n’ont pas voulu sacrifier leur vie. Le dimanche 6 mars 2016, jour du premier tour de la course à la succession de Boni Yayi au Palais de la Marina, le risque de contamination sera grand à cause des grands mouvements qui s’observeront et de la manipulation par plus de 100 personnes dans un même bureau de vote du même cachet pour voter. Pour éviter que cela n’arrive, il est impérieux que la Cena rende disponible dans chaque bureau de vote du gel désinfectant dont les électeurs se serviront pour nettoyer leurs mains après avoir voté. Cela implique des surcoûts auxquels le gouvernement doit courageusement faire face pour éviter la contamination à grande échelle de la fièvre hémorragique à virus Lassa.

Affissou Anonrin

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE