Présidentielle au Benin : Marie-Elise Gbèdo, une femme dans la mêlée

Présidentielle au Benin : Marie-Elise Gbèdo, une femme dans la mêlée

0
PARTAGER

Farouche pourfendeuse de la corruption dans son pays et combattante des droits des femmes, l’avocate Marie-Elise Gbèdo se présente au scrutin du 6 mars. Pour sa quatrième candidature une élection présidentielle, les Béninois lui donneront-ils enfin sa chance ? Voici cinq choses à savoir sur son parcours.

Première Béninoise candidate à une présidentielle

En mars 2001, très critique envers l’ancien président Mathieu Kérékou, Marie-Elise Gbèdo fait sensation au Bénin en se portant candidate à la présidence de son pays. « Je voulais prouver que les femmes peuvent être chef », explique t-elle. À l’époque, son audace met en lumière une autre facette de la femme béninoise, souvent investie dans les affaires, entreprenante et soutien financier de sa famille, mais pourtant peu entendue dans la sphère publique. La candidate centre sa campagne électorale sur la promotion des femmes en politique et la lutte contre la corruption. Elle ne recueillera cependant que moins de 1% des voix.

Celle que l’on surnomme « l’Amazone » se représentera également en 2006 et en 2011. Célestine Zanou (56 ans), agro-économiste et ancienne directrice de cabinet du président Mathieu Kérékou lui emboîtera le pas en 2006. Puis en 2011 elle est de nouveau la seule femme parmi les quatorze candidats à la magistrature suprême. Cette année, outre Marie-Elise Gbèdo et Célestine Zanou, Élisabeth Agbossaga-Djawad, présidente d’un petit parti, l’UDC Nounagnon, sera la troisième femme candidate.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE