Présidentielle au Bénin: des premiers résultats espérés mardi (Commission électorale)

Présidentielle au Bénin: des premiers résultats espérés mardi (Commission électorale)

0
PARTAGER

Les premiers résultats de l’élection présidentielle au Bénin devraient être publiés mardi, a annoncé lundi la commission électorale (Céna), au lendemain d’un scrutin qui s’est déroulé sans incident majeur.
« Nous espérons que nous pourrons parvenir à donner les grandes tendances (du vote) demain », a déclaré à l’AFP Geneviève Boco-Nadjo, la vice-présidente de la Céna, alors que les urnes continuaient d’arriver de tout le pays au siège de la Commission à Cotonou.
Le président Thomas Boni Yayi ne se représentait pas au terme de deux mandats, conformément à la Constitution de ce petit pays d’Afrique de l’Ouest considéré comme un bon élève en matière de démocratie sur le continent. Cinq des 33 candidats sont favoris pour lui succéder: le Premier ministre sortant Lionel Zinsou, deux des plus gros hommes d’affaires locaux, Patrice Talon et Sébastien Ajavon, et deux banquiers internationaux, Abdoulaye Bio Tchané et Pascal Irénée Koupaki.
Le premier tour de la présidentielle, initialement prévu le 28 février, avait été repoussé d’une semaine à cause de retards dans la production et la distribution des cartes des 4,7 millions d’électeurs.
A la veille du scrutin, une grande partie des nouvelles cartes d’électeurs n’avaient toujours pas été distribuées, laissant craindre jusqu’à la dernière minute qu’une partie de la population soit exclue du vote.
Mais samedi, la Céna avait finalement autorisé les électeurs à voter avec leurs anciennes cartes, et les nouveaux majeurs du Zou et du Plateau, deux départements du centre où aucune nouvelle carte n’avait pu être distribuée, ont pu voter avec leur carte d’identité.
Globalement, le vote s’est déroulé dans le calme et aucun incident majeur n’a été signalé, selon les observateurs de la société civile déployés sur le terrain.
Le Bénin, petit pays de 10,6 millions d’habitants, est le premier État d’Afrique francophone à avoir entamé une transition démocratique au début des années 1990. M. Boni Yayi, élu en 2006 et réélu en 2011, n’a toutefois pas réussi à résoudre les problèmes de chômage, notamment des jeunes, et de corruption dans les filières essentielles à une économie largement dépendante de l’agriculture et du commerce de transit, comme l’exploitation du port de Cotonou et le secteur du coton. La santé et l’éducation figurent aussi parmi les principaux défis du prochain président.

str-cdc/cyj

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE