Présidentielle au Bénin: 24 candidats derrière Talon pour contrer Zinsou au second...

Présidentielle au Bénin: 24 candidats derrière Talon pour contrer Zinsou au second tour

0
PARTAGER

L’homme d’affaires Patrice Talon, arrivé deuxième au premier tour de la présidentielle au Bénin, a reçu lundi le soutien de 24 candidats dont Sébastien Ajavon, arrivé troisième, pour affronter le Premier Ministre sortant Lionel Zinsou au second tour de la présidentielle.
Au total, 33 candidats –un record– ont pris part au premier tour de la présidentielle du 6 mars. MM. Zinsou et Talon sont arrivés en tête, avec respectivement 27,11% et 23,52% des voix, selon les résultats annoncés dimanche par la Cour constitutionnelle. Un second tour doit les départager dimanche prochain.
M. Ajavon, « l’autre » homme d’affaires-candidat, s’est imposé comme le troisième homme du scrutin en obtenant 22,07% des voix. L’économiste Abdoulaye Bio Tchané et l’ancien Premier Ministre Pascal Irénée Koupaki, qui figuraient aussi parmi les favoris, ont respectivement obtenu 8,29% et 5,6% des voix.
Les trois hommes ont donné une conférence de presse lundi en compagnie de 21 autres candidats et autour de M. Talon, pour annoncer leur soutien à ce dernier dans le cadre de la « coalition de la rupture », une alliance scellée dès janvier pour contrer M. Zinsou, le candidat soutenu par le président sortant, Thomas Boni Yayi, qui ne se représentait pas à l’issue de deux mandats de cinq ans.
« A ce tournant dans l’histoire politique de notre pays, nous devons, en toute responsabilité, jouer notre partition pour l’avènement d’une alternance démocratique crédible », a déclaré M. Koupaki.
Réagissant aux résultats dimanche soir, M. Talon avait déjà qualifié M. Ajavon de « grand homme » et de « grand opérateur économique », a dit « compter sur lui pour la suite ».
Il avait aussi appelé MM. Bio Tchané et Koupaki, « des amis et des gens compétents », et « tous les autres » candidats à le rejoindre.
M. Ajavon avait annoncé dès samedi et sans attendre les résultats officiels qu’il se rangerait aux côtés de M. Talon.
M. Zinsou a quant à lui estimé que « dans un premier tour on exprime souvent un jugement sur un bilan » alors qu’au second tour, « deux hommes sont devant leur peuple, leurs compatriotes pour parler cette fois-ci de l’avenir ».
Dans le camp de M. Zinsou, on continue à se dire « confiant et serein » et on affirme notamment compter sur une mobilisation des abstentionnistes pour remporter l’élection.
Selon la commission électorale, le taux de participation a été de 64,03% au premier tour.
Lionel Zinsou, banquier d’affaires franco-béninois de 61 ans, a été désigné candidat des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) du président Boni Yayi. Il a aussi été adoubé par le Parti du renouveau démocratique, dont le leader, Adrien Houngbedji, était le principal opposant de M. Boni Yayi à la présidentielle de 2011, et par Renaissance Bénin, une autre formation d’opposition.
Patrice Talon, 57 ans, fut longtemps un acteur incontournable de deux secteurs-clé de l’économie béninoise: le coton et le port de Cotonou. Après avoir financé les deux campagnes victorieuses de M. Boni Yayi, il est devenu son pire ennemi et a même été accusé d’être le cerveau d’une tentative d’empoisonnement du chef de l’Etat en 2012. M. Boni Yayi lui a finalement accordé son pardon en mai 2014, lui permettant de rentrer de son exil à Paris.

str-cdc/cr

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE