Présidentielle 2016: Pascal Koupaki prie avec les imams de l’Ouémé-Plateau pour un...

Présidentielle 2016: Pascal Koupaki prie avec les imams de l’Ouémé-Plateau pour un scrutin apaisé

0
PARTAGER

Le candidat Pascal Irénée Koupaki a assisté mercredi 2 mars, à la mosquée de Ouando, à Porto-Novo, à une séance de prières dite par l’ensemble des imams et enseignants de coran de l’Ouémé-Plateau qui ont imploré Dieu pour un scrutin présidentiel apaisé le dimanche 6 mars prochain. C’est une initiative des amis de la communauté musulmane de l’ancien Premier ministre dont l’ex-ministre de l’Economie et des Finances, Idriss Daouda acquis à sa cause.

Prières, lecture des versets coraniques et allocutions, ont été les temps forts de la séance de prières dite par les imams et alpha de l’Ouémé-Plateau et organisée mercredi 2 mars à la mosquée de Ouando par l’ancien ministre de l’Economie et des Finances Idriss Daouda et les amis de Pascal Irénée Koupaki. La cérémonie a connu la participation du candidat lui-même qui avait à ses côtés certains membres de son staff dont l’ancien médiateur de la République, Albert Tévoèdjrè et les anciens ministres Albert Agossou, Mariam El Hadj Boni Diallo, Christine Ouinsavi et Madina Séphou.

Pour le représentant des imams, Soulémane Gangbo, cette séance de prières pour que l’élection présidentielle du 6 mars prochain se déroule dans la paix, vient renforcer les efforts au quotidien de la communauté musulmane dans ce sens. Il a remercié les initiateurs de la prière et le candidat Pascal Irénée Koupaki pour avoir ménagé son agenda ô combien chargé ces derniers jours de campagne pour prendre part à la cérémonie. Il y a 33 candidats pour un seul fauteuil. L‘imam a prié Allah qui connaît les intentions de vote de chacun des citoyens à guider les cœurs pour leur permettre de faire le bon choix. Il demande à Allah de placer à la tête du pays un candidat qui a la crainte de Dieu et qui a de l’amour pour son pays. Car, c’est Allah qui choisit le président de la République. C’est lui qui attribue la gloire à qui il veut et avilit qui il veut. L’imam souhaite qu’au soir du dimanche 6 mars prochain le candidat Pascal Irénée Koupaki obtienne un résultat qui le met à un cheveu du pouvoir.
L’ancien ministre Idriss Daouda, prenant la parole au nom des amis du candidat Pascal Irénée Koupaki, a invité les imams et les alphas à sensibiliser les fidèles musulmans sur l’importance du scrutin du dimanche prochain. L’avenir du Bénin les cinq prochaines années, dépendra de ce vote qui ne doit donc pas être un acte banal. Idriss Daouda prie Allah de faire de Pascal Irénée Koupaki qui, selon lui, a le meilleur profil et le meilleur projet de société pour qu’ensemble il bâtisse un Bénin prospère où il fera bon vivre pour tous.
S’adressant à l’assistance, le candidat Pascal Irénée Koupaki a expliqué l’esprit qui a guidé son projet de société basé sur le concept « Nouvelle conscience ». Lequel concept tire sa source de ce qu‘il a vu et vu faire ces dernières années au Bénin. « Je trouve que nous devons aimer plus notre pays parce que c’est la terre de nos ancêtres. L’amour pour son pays ne doit pas être matériel. C’est la vision qu’il essayera de défendre s’il est élu président de la République pour que valeurs spirituelles, et religieuses riment avec valeurs civiques.» D’où la « Nouvelle conscience » qui vient renforcer la conscience en action prônée par le professeur Albert Tévoèdjrè. L’ancien médiateur a tout simplement prié Dieu de prendre en charge ce pays pour que le vote du 6 mars prochain aille en faveur de Pascal Irénée Koupaki qui est l’homme qu’il faut pour le Bénin les prochaines années¦

Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE