Présidentielle 2016 : Lionel Zinsou entre en campagne électorale depuis Djidja

Présidentielle 2016 : Lionel Zinsou entre en campagne électorale depuis Djidja

0
PARTAGER

C’est par la commune de Djidja (département du Zou) que Lionel Zinsou a choisi d’entrer officiellement en campagne électorale pour l’élection présidentielle du 6 mars 2016. Au premier jour de la campagne électorale, le candidat de l’alliance Fcbe-Prd-Rb est allé à la rencontre de ses sympathisants de cette commune qu’il considère comme sa terre.

Lionel Zinsou a en effet une partie de ses origines à Djidja. Son arrière grand-mère paternelle était originaire de la localité de Linsinlin dans la commune de Djidja. Pour la symbolique, Lionel Zinsou est allé avant tout se recueillir sur sa tombe. Pour la circonstance, les membres de la lignée ont fait une petite toilette à la sépulture de Boco Nanga au milieu de quelques cases en terre battue.
« Nous avons voulu partir de nos racines »

Fini le recueillement, le cortège de Lionel Zinsou prend la direction de Bohicon. Là, le candidat à la présidentielle va saluer les fidèles musulmans à la fin de la prière du vendredi. Mais la principale activité politique sera le meeting sur le terrain de football du Collège d’enseignement général de Djidja.

Sur place, la population attendait depuis des heures l’arrivée du Premier ministre qui veut devenir président de la République. Les morceaux de musique composés à la gloire de Lionel Zinsou distillés à un volume assourdissant par de géants haut-parleurs et les prestations des artistes du coin atténuent l’impatience de l’assistance.

L’homme attendu arrivera peu avant 16 heures. Avec à ses côtés Léhady Soglo, président de la Renaissance du Bénin et les maires d’Abomey et de Djidja. Le premier compagnon aide Lionel Zinsou pour son bain de foule dans la poussière et la chaleur. Guidé par Léhady Soglo, il va saluer la foule de jeunes (certains en tenue kaki de l’école), de femmes, de vieux et d’enfants curieux.

Au nom de cette foule, la première autorité de Djidja, le maire, ne va pas tarder à se réjouir de « l’honneur » que le lui fait Lionel Zinsou en choisissant de démarrer sa campagne par sa commune. Léopold Djodjo adresse d’ores et déjà ses attentes au candidat à qui il souhaite le fauteuil présidentiel. L’édile de Djidja espère que Lionel Zinsou président va lui apporter l’eau potable et l’électricité, améliorer le sort des paysans de la commune considérée comme « le grenier du Zou » et « 5ème productrice du coton » au plan national, ou encore bitumer la route qui conduit à la commune (pour rallier la commune à partir d’Abomey ou de Bohicon, il faut en effet parcourir avec peine et patience une route cabossée et crasseuse).

Quand il prend la parole, Lionel Zinsou justifiera d’abord son retour à Djidja pour donner le top de sa conquête du pouvoir d’Etat. « Nous avons voulu partir de nos racines », va-t-il déclarer devant les centaines de personnes assises ou debout sous les bâches. Parmi ces invités, les notables étaient bien remarquables avec leurs coiffures. Lionel Zinsou, qui a au début des hostilités avait ôté son chapeau en signe de respect, va aussi s’adresser à ces notables : « Votre fils s’engage », déclare le candidat du consensus comme le présentent les banderoles de propagande dressées pour la circonstance.
Un Bénin gagnant…

Brossant à grands traits son projet de société, Lionel Zinsou qui veut construire un « Bénin gagnant », insiste notamment sur l’autonomisation des femmes. Quand il lance que le programme de micro crédit va continuer et être amélioré, les femmes applaudissent après la traduction en Fon des paroles du candidat. Le changement de paradigme en matière de développement est également un point phare de la vision de Lionel Zinsou. Pour lui, le développement ne sera plus pensé au niveau du pouvoir central « depuis Cotonou » mais plutôt impulsé à la base, au niveau des communes. C’est dans les communes que Lionel Zinsou compte régler le chômage des jeunes. En soutenant et encourageant les entreprises locales qui pourront employer les jeunes formés avec l’appui des communes. Le secteur informel sera formalisé et une « banque des artisans » verra le jour dans ce sens, promet aussi le candidat n°20 sur le bulletin unique de vote.

Et la réponse à la requête au maire ? Lionel Zinsou n’y a pas fait l’impasse. Sur la question cruciale de la route, le candidat déclare : « Il n’est pas possible que ceux qui nourrissent le pays soient ceux qui ont faim [d’infrastructures] ».

L’instant d’après, le voilà dans sa 4X4 escortée par une procession de véhicules qui prennent le chemin pour sortir de Djidja mais pour entrer en campagne électorale. Lionel Zinsou a-t-il pris le meilleur chemin ? Les résultats du scrutin du 6 mars répondront.

Vincent Agué

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE