Présidentielle 2016 : les agents électoraux n’ont toujours pas reçu leur prime.

Présidentielle 2016 : les agents électoraux n’ont toujours pas reçu leur prime.

1
PARTAGER

Le processus électoral de Mars 2016 à l’instar de l’ensemble des élections organisées ses dix dernières années continue de trainer son lot de mécontents. En effet, coordonnateurs communaux d’actualisation et distributeurs de carte d’électeur attendent toujours de percevoir leur émolument.

Qu’il vous souvienne que les opérations de distribution de cartes d’électeur ont connu beaucoup de perturbations sur le terrain du fait que les agents recruter n’ont reçu aucun contrat pouvant les situer sur le nombre de jours de travail et sur le traitement journalier à eux attribuer.

Habitués qu’ils étaient des responsables chargés de l’organisation des élections dans notre pays ; qui, une fois les opérations terminées se refusent de payer les indemnités à qui de droit, les agents distributeurs de cartes d’électeur avaient en son temps perturbé les opérations pour exiger des clarifications sur leur situation.

Et comme on pouvait s’y attendre, plus de deux mois après la fin des élections, ses agents n’ont pas toujours été payés bien que les organes chargés de l’organisation des élections ont réduit les 18 jours réglementaires de distribution à 15 jours.

Si par endroit, certains agents distributeurs de carte d’électeur ont perçu des avances de 9 jours de travail sur les 15 jours retenus, à d’autres endroits comme à So-Ava par exemple, les agents n’ont reçu aucun sou jusqu’à ce jour.

Toutes les démarches faites à l’endroit du CNT sont restées sans suite. Mieux, le coordonnateur national du CNT Karim Chabi affirme même que la mission qu’il a reçu du Cos-lépi est de procéder à la distribution des cartes d’électeur et non de payer de payer des agents.

Si le CNT reste devoir par endroit cinq jours de prime aux agents distributeurs de cartes d’électeur, pour les coordonnateurs communal d’arrondissement, les six mois de mission sont réduits à moins de trois mois et ils peinent également à entrer dans leur droit.

Excédés, ces agents décident d’engager d’ici là un bras de fer contre les responsables chargés de l’organisation des élections si rien n’est dans les jours à venir pour régler leur situation.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Nous coordonnateurs d’arrondissement croyions être les seuls en situation. En effet certains coordonnateurs ont utilisé leur propre véhicule mais jusqu’à présent les frais de location n’ont pas été payés.

LAISSER UN COMMENTAIRE