Présidentielle 2016 : la société civile appelle à une concertation entre Cnt,...

Présidentielle 2016 : la société civile appelle à une concertation entre Cnt, Cena et candidats

0
PARTAGER

La Plate-forme électorale des organisations de la société civile du Bénin a effectué une nouvelle sortie médiatique ce vendredi 26 février 2016 à Cotonou. C’est la deuxième sortie de la coalition des organisations de la société civile en cinq jours après la première effectuée ce mardi, toujours au sujet des irrégularités observées dans le processus électoral.

Mais les inquiétudes de la Plate-forme demeurent. Le cafouillage autour de la distribution des cartes d’électeur reste la plus grande préoccupation. Dans sa déclaration ce vendredi, la Plate-forme a sévèrement critiqué les opérations de distribution des cartes d’électeur :

“A neuf jours du scrutin du 6 mars 2016, notre dispositif de suivi nous permet de faire un point, toujours non reluisant, au regard des objectifs fixés à l’opération de distribution des cartes d’électeur.”
Les responsables de la Plate-forme s’inquiètent surtout du nombre de départements qui restent en attente de recevoir les cartes d’électeur et dénoncent le manque d’informations provenant du Centre national de traitement désormais en charge de la production et de la distribution des dites cartes :

“Les départements du Zou, Mono-Couffo, Plateau, Atacora-Donga sont toujours en attente du démarrage effectif de la distribution des cartes électorales et les acteurs et les citoyens sur le terrain ne disposent d’aucune information sur le chronogramme effectif de ce démarrage.”
Pour la Plate-forme, vu les difficultés à l’étape actuelle, la recherche d’un consensus entre les différents acteurs du processus électoral est indispensable. C’est pour cela qu’elle recommande “une concertation entre la CENA [Commission électorale nationale autonome], le CNT et l’ensemble des candidats afin de lancer le débat national sur les ‘’options’’ qui s’offrent (…) en matière de cartes électorales et permettre, sur la base du consensus qui sera fait, d’entamer à temps l’information de tous les citoyens électeurs en vue de limiter les cafouillages, incidents ou contestations violentes”.

En attendant cette concertation, les organisations de la société civile ont invité les populations à apprêter leurs anciennes cartes d’électeur.

Campagne électorale et sécurisation du vote

En plus de la question des cartes d’électeur, la Plate-forme s’est également prononcée sur la campagne électorale en cours et sur la nécessité de sécuriser le vote.

Les organisations de la société civile dénoncent les violations du code électoral (articles 50 et suivants) notamment l’utilisation des moyens de l’Etat, la distribution de gadgets, les campagnes nocturnes, etc.

Pour la société civile, “l’échec national” qu’a été la distribution des cartes d’électeur, la polémique autour du choix des coordonnateurs d’arrondissement sont des éléments qui risquent d’entamer la crédibilité du scrutin. C’est pour cela qu’elle recommande aux institutions en charge de l’organisation du scrutin de mettre en place les éléments nécessaires pour assurer la crédibilité des résultats de l’élection.

La Plate-forme invite particulièrement la Cena à publier les grandes tendances du scrutin sur son site internet et sur ses comptes sur les réseaux sociaux. La même recommandation est adressée à la Cour constitutionnelle en ce qui concerne les résultats validés par centre de vote.

Maurice Thantan

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE