Présidence de la République: Patrice Talon face aux acteurs du secteur judiciaire

Présidence de la République: Patrice Talon face aux acteurs du secteur judiciaire

2
PARTAGER

La tranquillité dans la maison justice est gage de quiétude pour le fonctionnement de la République. Le chef de l’Etat en est convaincu, et c’est fort de cela qu’il a eu un échange avec des acteurs du secteur, lundi 27 juin pour évoquer certaines difficultés auxquelles des solutions ont été envisagées.

La rencontre est dite d’échanges, de dialogue et de compréhension. A l’invitation du président de la République, des magistrats de la Cour suprême, le bureau de l’Ordre des avocats du Bénin, des responsables de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) et des responsables de juridictions ont pris part, lundi 27 juin, à la présidence de la République à une séance pour évoquer les difficultés de la maison justice. Le président patrice Talon, à l’occasion, avait à ses côtés, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Joseph Djogbénou et son collègue en charge de la Sécurité publique, Sacca Lafia.

Cette séance qui aurait pu se faire ultérieurement, semble-t-il, s’est imposée au regard de certaines difficultés qui plombent actuellement le bon fonctionnement du secteur judiciaire. Il fallait donc agir, estime le président de la République, expliquant à ses hôtes l’objectif de son invitation. «Je n’ai pas planifié de vous rencontrer maintenant, mais il est important que la justice se sente bien dans la République. C’est pourquoi cela ne pouvait plus attendre. Nous allons comprendre», a aussi indiqué le chef de l’Etat aux magistrats et avocats venus échanger avec lui.
Et si grincement de dents il y a actuellement dans la maison justice, c’est du fait de certaines difficultés relatives entre autres à certaines nominations dans le cabinet du Garde des Sceaux, aux supposées entorses à l’exécution de décisions de justice et aux statuts et à la motivation des magistrats. A travers un dialogue devant permettre à chaque partie d’exposer ses intentions, des solutions ont été envisagées aux problèmes posés. Telle est la logique du président de la République qui a davantage pris connaissance des préoccupations des acteurs de la justice, afin de trouver, ensemble avec eux, des solutions. Une démarche dont la finalité est de redonner confiance aux justiciables, a confié le président Patrice Talon ?

Josué F. MEHOUENOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE