Présidence de la Commission économique de la Cedeao:Yayi bloque le nom du...

Présidence de la Commission économique de la Cedeao:Yayi bloque le nom du candidat du Bénin

0
PARTAGER

Alors que le professeur Jean-Pierre Ezin, en poste à la Commission écono-mique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) depuis deux ans, comme commissaire chargé du département Education, science et culture, a officiel-lement fait acte de candidature, et reçu le soutien du président de la Répu-blique, on apprend, à deux semaines de l’officialisation du nom du candidat du Bénin, que rien n’est fait, et que le gouvernement béninois n’a pas joué sa partition.

La présidence de la Commission économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) devrait revenir au Bénin, après avoir fait l’objet d’un cu-rieux troc avec le Burkina Faso, il y a deux ans. Et ce n’est pas le profil qui fera défaut à l’ex-quartier latin de l’Afrique. Le professeur Jean-Pierre Ezin, qui revenait de l’Union africaine où il avait occupé presque les mêmes fonc-tions, a fait acte de candidature. Il n’y avait rien à lui reprocher, puisqu’il alliait à la fois le profil, les atouts et l’expérience pour exercer la fonction. A ce jour, et selon les dernières informations, il est le seul qui reste en lice pour le poste de la présidence de la Commission de la Cedeao. Le chef de l’Etat, après l’audience qu’il lui a accordée en décembre dernier, en compagnie de l’ambassadeur du Bénin au Nigéria, Moustapha Lalèyè, n’a pas tari d’éloges à l’endroit du professeur Ezin dont il garde un excellent souvenir. Il a recon-nu, à l’occasion, les mérites de l’homme et lui a promis son soutien person-nel ainsi que celui du Bénin.

Yayi fait la sourde oreille

Aujourd’hui, force est de constater qu’à une semaine de la date (1er mars 2016) de prise de service du nouveau président de la commission, le nom du candidat du Bénin est toujours attendu par les instances de la Cedeao. Mal-gré les trois lettres de relance de la Commission et du président sénégalais Macky Sall, président en exercice de la Cedeao, le Bénin n’a pas daigné réa-gir. Le président béninois fait la sourde oreille. Que cache donc cette ma-nœuvre à tout le moins peu diplomatique ? Dans tous les cas, le président de la Commission de la Cedeao en fin de mandat, a entamé une tournée d’adieux aux anciens présidents de l’institution. C’est dire que le poste est déjà vacant et ne sera occupé que par un Béninois. Une autre candidature que celle de Jean-Pierre Ezin ferait perdre à ce dernier son poste actuel de commissaire chargé du département Education, science et culture. En effet, il verrait son mandat écourté car, il ne peut y avoir deux représentants du Bé-nin dans la commission de la Cedeao.

AT

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE