Presentation de Pik : Koupaki, un profil de leader

Presentation de Pik : Koupaki, un profil de leader

0
PARTAGER

EXTRAIT 1 :
Qui est Makandjou Pascal Irénée KOUPAKI ?

Né le 18 mai 1951 à Ouidah, il a, à la suite de ses études dans les Ecoles primaires d’Abomey-Calavi, de Ouidah et de Pobè, intégré le Lycée Béhanzin de Porto-Novo où il a successivement obtenu le BEPC et un Baccalauréat série C. Chaque fois que nous remontons dans le passé, il exprime sa forte nostalgie de ce lieu d’acquisition du savoir, ainsi que la nostalgie de cette talentueuse équipe de GAZAPA dont il a eu à assurer à un certain moment la position d’ailier gauche.

Après une Maîtrise en Sciences Economiques, Planification, Econométrie et Statistiques à l’Université Nationale du Bénin, il fait ses premiers pas dans la vie professionnelle, notamment dans l’enseignement au Collège Père Aupiais de Cotonou et au Lycée Mathieu Bouké de Parakou. En 1977, il obtient un Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées en Analyse de Projets à l’Université Paris°I Sorbonne, puis le Diplôme Supérieur en Banque et Finance, spécialisation Théories Macroéconomiques, Banque, Monnaie et Crédit au Centre Ouest Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Une carrière digne d’attention

Makandjou Pascal Irénée Koupaki a gravi plusieurs échelons au niveau de la BCEAO, avec quelques incursions au niveau international, notamment au FMI. Il occupe successivement, de 1979 à 1990 au sein de la BCEAO à Dakar, les fonctions d’Economiste Principal à la Direction des Etudes, de Chef du Service des Relations Internationales, Chef du Service des Analyses Monétaires et Assistant du Gouverneur.

Après trois années (1990 à 1993) passées aux fonctions de Directeur Adjoint de Cabinet du Premier Ministre de la République de Côte d’Ivoire, il assume de 1993 à 1994 les fonctions de Directeur au Secrétariat Général de la Commission Bancaire de l’Union Monétaire Ouest Africaine à Abidjan.

Il fait ensuite une incursion au Fonds Monétaire International pour y assumer les fonctions de Conseiller du Directeur Général Adjoint du FMI à Washington DC (USA) de septembre 1994 à avril 1996.

D’avril 1996 à mai 1998, Makandjou Pascal Irénée KOUPAKI revient dans les allées du pouvoir, cette fois-ci dans son pays en tant que Directeur de Cabinet du Premier Ministre du Bénin, Une occasion de contact direct avec les réalités de son pays, de la gestion de son pouvoir exécutif, et du fonctionnement de son administration.

Retourné au siège de la BCEAO après cet épisode combien formateur, il y assumera les responsabilités de Directeur des Etudes d’août 1998 à avril 2000, Directeur du Département des Etudes Economiques et de la Monnaie, Conseiller du Gouverneur d’avril 2000 à février 2003, Directeur du Département des Etudes Economiques et de la Monnaie, Conseiller Spécial du Gouverneur, Membre du Gouvernement de la Banque de février 2003 à avril 2006.

Koupaki et ses premières expériences dans l’administration publique.

– Directeur Adjoint de Cabinet du Premier Ministre de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouatarra (Décembre 1990 – Décembre 1993).

Dans l’ombre, mais avec une efficacité à l’antipode de son effacement, il a contribué au redressement économique et financier de ce pays. Pour preuve, je vais vous parler de Koupaki « le Japonais ».

Un Responsable Ivoirien, avec qui il avait déjà eu maints contacts téléphoniques et des échanges sur plusieurs dossiers, s’est rendu pour la première fois à son bureau pour discuter de vive voix d’un dossier important.

Introduit par la secrétaire, l’intéressé reste debout plutôt que de s’asseoir, et lui dit : « c’est Monsieur Koupaki que je voudrais voir ». Sa réponse, « c’est bien moi Koupaki », n’ayant pas convaincu l’hôte, il a dû faire appel à sa secrétaire pour confirmer son identité. Et notre visiteur de passer à l’aveu après une séance partagée de rires aux éclats : « la qualité et la précision des documents et instructions que vous nous adressez, et votre promptitude à répondre à nos requêtes ne m’ont jamais laissé soupçonner que vous puissiez être un Africain. J’ai toujours pensé que vous êtes un expatrié et précisément un Japonais ». Notez en effet que le nom Koupaki sonne bien japonais.

– Directeur de Cabinet du Premier Ministre de la République du Bénin, Maître Adrien HOUNGBEDJI (Avril 1996 – Mai 1998)
Un contact avec l’administration publique du Bénin, riche d’enseignements pour lui avoir permis de renouer avec cette administration qui a connu bien des mutations depuis qu’il a quitté le pays pour la BCEAO en 1979, et de s’en faire une nouvelle image.

A suivre

Source : Makandjou Pascal Irénée KOUPAKI, Ce que j’en sais, Janvier 2016

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE