Préparatifs de l’élection présidentielle au Bénin: Une délégation de la Cédeao s’informe...

Préparatifs de l’élection présidentielle au Bénin: Une délégation de la Cédeao s’informe à la Cour constitutionnelle

0
PARTAGER

Des observateurs de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédeao) étaient, lundi 15 février, au cabinet du président de la Cour constitutionnelle, Théodore Holo. Objectif : s’imprégner du niveau des préparatifs de l’élection présidentielle du 6 mars prochain.

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédeao) oeuvre pour une transition apaisée au Bénin, au soir du 6 avril prochain. C’est dans ce cadre qu’elle a dépêché une délégation composée d’une vingtaine d’observateurs en vue de s’assurer des dispositions prises par le pays pour un scrutin libre et transparent. Laquelle était dans les locaux de la Cour constitutionnelle, lundi 15 février.
Avec leurs hôtes, le président Théodore Holo et les membres de l’institution ont surtout mis l’accent sur les aspects légaux et constitutionnels visant à favoriser un bon cadrage de l’élection présidentielle du 6 mars prochain. Du point fait par le porte-parole de la délégation, Boladé Eyinla, les échanges ont également porté sur l’accompagnement que pourrait apporter la Cédeao pour le bon déroulement du processus électoral.
«Nous sommes venus nous assurer de ce que toutes les dispositions prises par la Cour constitutionnelle sont en accord avec le protocole de la Cédeao sur la démocratie et la bonne gouvernance et voir dans quelles mesures nous pouvons l’accompagner pour la transparence de l’élection présidentielle», a-t-il expliqué.
Il souligne que le président de la Cour constitutionnelle, les a informés sur les jugements déjà prononcés par l’institution dans le cadre de cette élection. Se réjouissant du dispositif mis en place par le Bénin pour assurer un bon déroulement du scrutin, il a expliqué que toutes les dispositions prises répondent aux règles juridiques et constitutionnelles béninoises. Mieux, indique-t-il, la Cour constitutionnelle veille aussi à ce que toutes les structures concernées par le présent scrutin jouent convenablement leur partition. Il ressort des explications qui lui ont été fournies par le président Théodore Holo, que la distribution des cartes d’électeur est déjà effective.
La délégation s’est dite aussi satisfaite du point à elle fait par les membres de la Cour constitutionnelle et promet en faire un compte rendu fidèle au président de la Commission de la Cédeao. Il précise que s’il y a d’autres besoins de suivi, cela sera recommandé au chef de l’Etat, Boni Yayi, qui devra interagir avec les structures béninoises impliquées dans le processus électoral, afin que le scrutin puisse se dérouler dans la quiétude et la paix. «Notre souhait est qu’au lendemain de ladite élection, le Bénin continue d’être un pays de paix et de sécurité dans l’espace Cédeao», a-t-il espéré.

Assurance !

La délégation de la Cédeao est présente au Bénin depuis une semaine environ. Selon les explications du porte-parole, Boladé Eyindé, avant la Cour constitutionnelle, l’équipe a déjà pris langue avec les autres acteurs et structures impliqués. Il s’agit en l’occurrence de la Commission électorale nationale autonome (Céna) et des médias.
De son côté, a-t-il poursuivi, la Céna nous a-t-elle aussi fait un inventaire du niveau de préparation dudit scrutin. Aussi, les observateurs de la Cédeao disent-ils avoir été briefés sur le rôle que jouent les médias pour éviter de relayer les discours haineux des politiciens pouvant mettre à mal la cohésion sociale.
Globalement, les hôtes du président de la Cour constitutionnelle se disent rassurés des mesures élaborées par les différentes structures compétentes. Mieux, ont-il noté, les ressources allouées à l’organisation du scrutin sont utilisées à bon escient. «Ce qui est encourageant dans le rang du gouvernement béninois, c’est que les fonds destinés à l’élection ne sont pas utilisés comme des instruments politiques pour biaiser le processus», a-t-il salué.
Du bilan fait à la délégation par les différentes institutions, le porte-parole a conclu que selon la théorie démocratique, le Bénin est fermement sur la voie de la consolidation de la démocratie en Afrique. «Nous avons espoir que le processus électoral en cours en donnera davantage les preuves», a-t-il formulé¦

Maryse ASSOGBADJO

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE