Premier Gouvernement de Talon : Les attentes du maire Sossou Casimir et...

Premier Gouvernement de Talon : Les attentes du maire Sossou Casimir et du Ca Jules Tohountodé

0
PARTAGER

Après la nomination des 21 ministres du tout premier gouvernement de Patrice Talon, le Maire d’Aplahoué Casimir Sossou et le chef d’arrondissement de Tota Jules Tohountodé dénoncent, suggèrent puis proposent au nouveau président de la république ce qu’ils attendent de lui.

Le maire Casimir Sossou déclare : «Je soutiens de tout mon cœur le président Patrice Talon mais cela ne m’empêche pas de lui dire certaines vérités. Le président Patrice Talon a remercié ses militants de premières heures en majorité si l’on se réfère à la configuration de son premier gouvernement. Ainsi, je condamne le fait que le Couffo est marginalisé au niveau de l’attribution des postes ministérielles. Qu’il vous souvienne que le président avait promis, basé son équipe sur la compétence or il y a des cadres compétents dans le Couffo comme Koukpaki, Bio Tchané, Djogbénou et autres; je ne sais pas pourquoi ils n’ont pas été promus. A défaut des postes ministérielles, je demande respectueusement au nouveau président de la République de penser au désenclavement des routes du Couffo et se souvenir de nous autres qui l’avons rejoint au second tour de la présidentielle pour le prochain gouvernement.

S’agissant du nombre de poste ministériel, je souligne que le président n’a pas tenu à ses propos selon lesquels le nombre de portefeuille sera réduit à 17 au moins. Pour finir, je demande au président de la république d’œuvrer pour que la décentralisation au cours de son mandat qui vient de commencer soit une réalité au Bénin pour permettre aux communes d’être les maîtres d’ouvrage».
Pour le CA Jules Tohountodé « ce n’est pas le nombre élevé des ministères qui fera un gouvernement de qualité mais plutôt la compétence des ministres ; raison pour laquelle je suis d’accord pour la réduction des portefeuilles à 21 comparativement au dernier gouvernement de l’ex président Boni Yayi. Je demande par conséquent aux nouveaux ministres de servir avec loyauté les 77communes du Bénin sans distinction aucune car le Bénin est un et indivisible. J’appelle les militants de la rupture de ma commune de Dogbo mieux de la 12ième circonscription électorale de prendre leur mal en patience du fait qu’aucun ministre n’est d’ici car le meilleur reste à venir. Comme doléance, je demande au président de lutter pour que le taux du chômage diminue.

Pour finir, j’invite très respectueusement les militants du candidat Sébastien Ajavon et ceux de Patrice Talon et autres à se serrer les mains pour qu’en ensemble nous puissions sortir le département du Couffo de l’ornière via la république toute entière». En somme, le nouveau gouvernement du nouveau départ a du sérieux travail puisque déjà dans le Mono et le Couffo, les victimes d’Icc-services et consorts demandent au nouveau ministre de la justice Joseph Djogbenou de mettre à nu cette affaire qui avait fait assez de morts dans leur rang pour des raisons de soucis. les sages du Couffo quant à eux ont beaucoup remercié le président Talon pour sa reconnaissance aux efforts de Oswald Homeky.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE