Pour pallier les ratés observés depuis le 06 avril : Patrice Talon...

Pour pallier les ratés observés depuis le 06 avril : Patrice Talon doit nommer un chargé de communication

0
PARTAGER

La communication présidentielle est absolument l’une des failles du gouvernement de la Rupture. On constate un laxisme, un manque de professionnalisme qui ne ressemble pas au désir du Chef de l’Etat de faire les choses selon les normes. On en veut pour preuve que le site officiel du gouvernement. Il n’est pas bien actualisé, les images du Chef de l’Etat et des membres du gouvernement qui y sont postées ne sont pas d’une bonne qualité, une page d’accueil pas  entièrement occupée,  etc. Aujourd’hui les comptes rendus des conseils des ministres sont balancés sur les réseaux sociaux sans aucune autre forme de procédure. Aucune communication sur les actions, les sorties et les audiences du Chef de l’Etat, et les informations suintent de partout. Un journal de la place a titré, il y a deux jours : « ça parle trop autour du Chef de l’Etat malgré sa discrétion ». En absence d’une version officielle, les citoyens sont obligés d’aller chercher l’information dans la rue. Ce qui dresse le lit à la rumeur qui finit par s’ériger en vérité. On affirme tout et n’importe quoi, chacun croyant être dans les secrets des dieux.

Pourtant, après la victoire du second tour de la présidentielle, plus d’une personne avaient salué la dextérité, le savoir-faire de l’équipe communicationnelle du candidat Patrice Talon. Mais depuis que l’homme est devenu président, on ne note que des failles dans sa communication. Peut-être, et cela peut se comprendre, que cette équipe attend d’être confirmée dans ce rôle avant de se mettre à l’œuvre, la communication institutionnelle étant différente de celle d’un candidat. Dans l’entourage de Patrice Talon, les hommes ne manquent pas pour assurer avec brio cette charge. Alors pourquoi ne pas les confirmer afin de mettre fin à la saignée. Le besoin est là et se fait sentir tous les jours. Le président doit confier cette responsabilité à quelqu’un, un chargé de communication qui sera à la tête d’une équipe. Comme cela, on saura à qui imputer la responsabilité des ratés qui s’observent.

B.H

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE