Pour la victoire finale du candidat de la Rupture:Le Zou reprend le...

Pour la victoire finale du candidat de la Rupture:Le Zou reprend le flambeau

0
PARTAGER

Plus rien sans doute ne pourra arrêter les vagues de la coalition de Rupture qui est plus que jamais renforcée et armée pour remporter la victoire finale, le dimanche 20 mars. Dans le Zou par exemple, la coordination de campagne du candidat multiplie des rencontres sur le terrain pour non seulement creuser d’avantage l’écart du 1er tour, mais aussi pour dérouter le camp en face qui s’ingénie dans la désinformation et le dénigrement contre Patrice Talon.

Le département du Zou est tombé sous le charme du candidat Patrice Talon et s’organise pour mieux faire au second tour de la présidentielle du 20 mars. En effet, beaucoup de Béninois ont salué cette percée dans le fief naturel de la Renaissance du Bénin. Pour autant, l’équipe de campagne de Patrice Talon évite de tomber dans un triomphalisme poussé en refusant de croiser les bras et d’espérer que la tendance du 1er tour se maintiendra ou s’améliorera naturellement au second tour. Elle a repris du poil de la bête en allant conquérir les électeurs, de plus en plus nombreux à rallier la cause du compétiteur né. Sur le plateau d’Agonlin, le paquebot dirigé par Auguste Vidégla a désormais à son bord, des leaders de la région, tels que Janvier Yahouédéou, Aké Natondé, Lambert Koty. Leur ralliement à Patrice Talon par le biais de la signature du mémorandum à l’hôtel Azalaï donne du poids aux lieutenants du candidat. Dirigeant son paquebot, Auguste Vidégla a commencé le rappel de sa troupe avant même la publication des résultats provisoires par la Cour constitutionnelle. Tous les arrondissements du Zou sont à nouveau sillonnés pour la dernière mobilisation. Les populations ne se font pas prier pour épouser la vision du candidat. Plusieurs rencontres initiées à cette fin ont produit leurs effets. Rencontres avec les fidèles des églises évangélistes, les catholiques, les chrétiens célestes, les producteurs, les enseignants et élèves, les personnels de santé, les groupements de femmes, les artisans et les commerçants. A tous ceux-là, il leur a été expliqué les problèmes (formation et emplois, mal gouvernance, régionalisme, fraudes …) que connait le pays et face auxquels il faut à tout prix apporter des réponses et des réformes conséquentes. Le programme du candidat a davantage fait l’objet d’une large vulgarisation avec ses projets phares au profit des femmes et des jeunes, mais aussi des acteurs politiques et des institutions. Dans un contexte où la campagne électorale est marquée par des manœuvres d’intoxication, il fallait par cet exercice étouffer dans l’œuf les agissements du régime qui ont pour but de détourner les militants de Patrice Talon. Après les résultats du 1er tour et avec le ralliement de certains ténors du Zou, on pouvait craindre un certain triomphalisme. Mais conscient du travail de destruction et de désinformation du régime et de son candidat, Auguste Vidégla et sa troupe ont mis le paquet pour éviter des surprises désagréables. C’est maintenant que la mobilisation est à son comble. Plus personne ne doute de la victoire de Patrice Talon à l’élection présidentielle de 2016 dont le 2ème tour prévu pour dimanche 20 mars, l’opposera à Lionel Zinsou. Arrivé 2ème à l’issue du 1er tour, le candidat de la Rupture a le vent en poupe et bénéficie de soutiens importants venant du régime en place qui perd de plus en plus ses lieutenants.

AT

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE